Quelle est la différence entre le ciment et le béton ?

Quelle est la différence entre le ciment et le béton ?

Ciment et béton : ce sont des termes que l’on confond souvent dans la vie quotidienne. Il faut dire que leur aspect se ressemble quelque peu, notamment pour ceux qui ne sont pas expert dans la construction et la rénovation. Et les deux servent dans les différents projets de construction.

Et pourtant, ces deux matériaux sont différents. En comprendre cette distinction pourrait s’avérer être utile pour la réussite de vos projets et pour la modicité de vos devis d’aménagement. Retour sur les différences entre le ciment et le béton.

Le ciment un élément du béton

Tous deux gris, et en poudre avant d’y ajouter de l’eau, le ciment et le béton sont des éléments essentiels dans les travaux de construction en tout genre. Ils sont les garants de la qualité des infrastructures. Mais attention, combien même vous avez du mal à en faire la différence, ces deux matériaux ne se ressemblent pas. En fait, le ciment n’est qu’un des éléments constitutifs du béton.

  • Définition de ce qu’on appelle le béton

Selon les professionnels, le béton est l’ensemble de plusieurs matériaux, dont le ciment. Le mélange se fait avec notamment du mortier, graviers combinés avec de l’eau pour former une pâte homogène.

Le béton s’utilise dans les grandes comme les petites constructions. Ce peut être la création des fondations d’une maison, ou encore celle d’une allée pour le passage de voiture en tout genre, voire dans l’aménagement extérieur également.

Robuste, facile à utiliser, mais aussi à entretenir, modique et esthétique, le béton fait partie depuis des années des matériaux les plus utilisés par les artisans. Pour son coulage notamment, et en fonction de la taille du chantier à effectuer, vous aurez besoin de plusieurs matériaux spécifiques.

  • Définition du ciment

Le ciment quant à lui est une poudre grise. C’est un des éléments qui renforce la capacité du béton. Il est fait à base d’argile et de calcaire. Ce qui explique d’ailleurs son étonnante robustesse.

Il peut servir dans la création de parpaings, mais pas uniquement. Il peut également aider à donner un aspect lice à quelques éléments décoratifs comme par exemple le plan de travail, voire le sol. Ce qui est d’ailleurs très tendance actuellement. Le ciment sert souvent de finition à une infrastructure en béton.

Le ciment est souvent livré en pack de plusieurs kilos. Les teneurs sont différentes et le prix également. Il est toutefois possible d’en créer soi-même à condition d’avoir le bon matériel et le savoir-faire qu’il faut. Pour ce type de projet, la température est d’une importance capitale. Sans quoi le mélange entre l’argile et le calcaire ne sera pas optimal.

La pose est différente

Il n’y a pas que dans la définition que le ciment et le béton sont différents. C’est notamment aussi le cas pour ce qui est de la pose. Le second est bien plus compliqué à poser que le premier.

  • La pose du béton

Pour la pose de béton, vous aurez besoin de plusieurs accessoires dont notamment, un sot ou un mélangeur, des planches, des clous, une bâche et peut-être d’un marteau ainsi que de bien d’autres matériels encore.

Les planches, et les clous ainsi que la bâche vous serviront dans la première partie de la démarche : le coffrage. Afin de renforcer la structure, fabriquer une armature en fer sera nécessaire. La taille de chaque accessoire dépendra de l’importance des travaux à effectuer.

Une fois le coffrage fait, vous devez couler le béton préalablement assemblé. Comme susmentionné, le mélange doit être fait de plusieurs éléments dont la teneur varie au cas par cas. Procéder étape par étape et prenez soin de taper légèrement le coffrage avec votre marteau afin de s’assurer de l’homogénéité de la distribution.

Une fois le coulage finit, vous devez respecter un temps de séchage qui varie selon le type de béton et l’épaisseur de l’infrastructure. Après quoi, vous aurez une structure indépendante et robuste. Ce peut être un mur, des fondations, un revêtement de sol, un étage en plus dans votre maison, voire des accessoires d’ameublement en béton.

  • La pose de ciment

Pour ce qui est de la pose du ciment, les choses sont bien plus faciles. Il vous suffit de prendre la poudre de ciment et de la mélanger avec de l’eau. Vous aurez ensuite besoin d’une taloche et d’une spatule : l’une vous servira pour faciliter la prise du ciment, l’autre pour la mise en place en elle-même.

Si dans le coulage en béton, l’imperfection est reine, ce n’est pas le cas ici. Rendre un peu plus lice l’infrastructure : c’est d’ailleurs le but. Et pour ce faire, vous devez travailler avec minutie. Prenez un peu de ciment ; appliquez-le sur le mur ou le sol ; tirez en émettant une certaine pression ; recommencer jusqu’à ce que la structure soit recouverte. L’idéal est de procéder de haut en bas. Cela facilitera amplement la réalisation des travaux.

Après la couverture en ciment, vous devriez avoir une surface plate, lice et prêt à être peint.

  • Le temps de pose est différent

La latence dans la réalisation d’un chantier en ciment et en béton marque également la différence entre ces deux matériaux.

Pour le béton, le coulage et la préparation prend dors et déjà des heures de travail. Tout dépend de la surface à travailler. Le temps de séchage que l’on ne saurait encore définir clairement varie en fonction du projet, de l’environnement, du béton, etc.

Le ciment est bien plus pratique, ce qui explique d’ailleurs sa renommée. La pose ne prend que quelques minutes et le temps de séchage une journée ou deux.

  • La différence dans les prix

Bien évidemment, le prix du ciment et du béton ne saurait être le même. De quoi rendre aussi un peu plus complexe le choix du matériau à utiliser.

  • Le ciment peu rentable sur les gros chantiers

Il existe plusieurs ordres de prix disponibles en ce qui concerne le ciment sur le marché. Tout dépend de la caractéristique, mais aussi du poids du sac. En moyenne, il faudra investir dans les centaines d’euros pour un sac de 50 kg, et de quelques dizaines d’euros le kg. Ce qui revient à être peu rentable pour les gros chantiers.

Néanmoins, pour la préparation d’un béton, vous ne pouvez vous en passer. Exception faite que dans ce cas, vous n’aurez à acheter qu’une petite quantité.

  • Préférer le béton : pourquoi ?

Le béton quant à lui coûte dans les 80 à 95 euros le m2 selon le genre de travaux à faire. Vu sa robustesse et sa capacité à résister à toutes les conditions climatiques, ainsi que sa facilité d’entretien, c’est un choix plus propice pour les différentes constructions immobilières. Sans compter que ce sera le gage de la sécurité de ceux qui vont faire usage de l’infrastructure.

Attention cependant, dans ce prix, on ne compte que le prix du matériau en lui-même. Si vous comptez faire appel à un expert pour le coulage, il faudra rajouter ses frais dans le devis.

Nos 3 derniers articles:

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s