Comment effectuer une vidange de fosse septique ?

Comment effectuer une vidange de fosse septique ?

Une fosse septique figure parmi les éléments essentiels d’une installation d’assainissement non collectif. Lorsqu’il s’agit d’un réservoir spécialement conçu pour recevoir uniquement les eaux de toilettes, qui sont plus connues comme étant des « eaux vannes », on parle  de fosse classique.

Mais quand la fosse reçoit, en plus des eaux vannes, les eaux de la cuisine et de lavage, également appelées « eaux ménagères », elle est appelée « Fosse toutes eaux ». Toutefois, les eaux pluviales ne sont pas autorisées à y être collectées.

Le principal rôle de ce dispositif consiste à retenir les matières solides. Ces dernières, ainsi que le papier, se déposent au fond de la fosse pour y former une boue. Quant aux déchets flottants et les graisses, ils restent en surface et forment l’écume.

Composition et fonctionnement d’un dispositif d’assainissement non collectif

De nos jours, l’installation d’une fosse septique classique n’est plus autorisée car c’est non réglementaire. Désormais, une fosse septique est synonyme de fosse toutes eaux. Seules 25% des maisons françaises bénéficient d’un raccordement au système d’assainissement collectif. Les 75% restantes ont recours à une fosse septique.

La réglementation en vigueur stipule que, pour être conforme, les éléments suivants doivent composer un assainissement autonome :

  • Une fosse toutes eaux, généralement formée de deux compartiments et installée sous terre.
  • Un système de ventilation qui sert à évacuer les gaz ainsi que les odeurs produits.
  • Un champ d’épandage qui va servir à déverser les eaux usées mais prétraitées dans le sol. Il s’agit ici de drains en PVC de diamètre 100.

Les résidus solides sont progressivement digérés par des bactéries qui peuvent se développer en milieu sans oxygène ou milieu anaérobie. Cette digestion produit du gaz carbonique, de l’hydrogène sulfureux, ainsi que du méthane.

Le dispositif est conçu de façon à ce que la boue et l’écume restent dans la fosse. C’est seulement la partie liquide qui est dirigée vers l’élément d’épuration. Finalement, le liquide  se déverse dans le sol de manière très naturelle.

Quand procéder à la vidange d’une fosse ?

Vidanger une fosse est une opération qui consiste à retirer toute la boue qui s’y entasse pendant un certain temps. En effet, la quantité de boue qui se dépose dans la fosse  augmente avec les années.

De manière générale, cette opération doit être réalisée au moins tous les quatre ans. Cette période peut varier en fonction des dimensions de votre fosse, mais aussi de sa fréquence d’utilisation, ainsi que du nombre de personnes qui l’utilisent.

Dès que le niveau de la boue atteint plus de la moitié du volume de la fosse, la vidange est impérative. Plusieurs astuces simples permettent de connaitre ce niveau.

Pour ce faire, vous pouvez utiliser une perche ou une tringle. Pour atteindre le niveau de boue, vous enfouissez la perche ou la tringle dans la fosse. Quand vous sentez une certaine résistance, ça veut dire que le niveau est atteint. Ensuite, vous comparez le niveau que vous avez obtenu avec le niveau total de la fosse. Contactez un professionnel de la vidange au cas où il s’avère que la hauteur de la boue dépasse la moitié de la fosse.

Pour vous aider à reconnaitre que votre fosse est pleine, voici quelques signes :

  • De mauvaises odeurs se répandent autour de l’emplacement de la fosse avant de se propager progressivement dans la maison.
  • Du papier toilette remonte à la surface.
  • Les WC et les éviers, ainsi que la douche ou la baignoire, refoulent les eaux usées.
  • Les canalisations commencent à se boucher.

Comment réaliser la vidange ?

Pour réaliser la vidange de fosse septique, deux possibilités se présentent.

La première c’est de réaliser soi-même l’opération. Vous devez savoir que par mesure de sécurité, et selon la loi aussi, une vidange de fosse septique est exclusivement l’apanage d’un professionnel agréé. Mais il se peut que, pour une raison ou pour une autre, vous êtes obligé de vider votre fosse vous-même. Sachez que dans ce cas, le grand problème c’est de trouver le moyen de se débarrasser de la boue ainsi que de la mauvaise odeur.

Concernant le matériel à utiliser, ayez recours à une pelle mécanique ou à une pompe à ventouse. Vous pouvez louer ces matériels dans une entreprise spécialisée en location.

Quoi qu’il en soit, rappelez-vous que selon l’arrêté du 7 septembre 2009, article 15, il est formellement interdit de vider soi-même sa fosse septique. Il est donc vivement conseillé d’opter pour la deuxième possibilité qu’est de solliciter les services d’un professionnel agréé.

Les différentes étapes de la vidange

La première étape doit commencer par un contact avec un professionnel agréé. Pour cela, vous devez vous adresser à une entreprise reconnue par la préfecture du département de votre lieu d’habitation ou au Service Public d’Assainissement Non Collectif ou SPANC. Ce dernier vous donnera la liste des entreprises approuvées à effectuer le travail.

La deuxième étape consiste à préparer l’opération pour que celle-ci se passe dans les meilleures conditions.

Quand le rendez-vous est pris, il faut dégager le terrain de manière à faciliter l’accès à la fosse. Au cas où il n’y a aucun accès, cela va compliquer l’opération et le coût de la réalisation va augmenter.

Dans le cas où le nettoyage devrait être effectué à une certaine distance, la longueur du tuyau nécessaire doit être mesurée et communiquée d’avance à l’entreprise choisie pour la vidange.

Une fois tout cela fait, il est temps de passer à la troisième étape qu’est la réalisation de l’opération. Elle se déroule en 4 points et dure entre 1h et 1h30.

  1. Pour nettoyer la cuve et les canalisations, l’eau de la fosse est d’abord aspirée puis stockée dans le camion.
  2. Les boues et les graisses contenues dans la cuve sont pompées à leur tour.
  1. Ensuite, les canalisations subissent un nettoyage à l’eau claire.
  2. Pour finir, l’eau qui contient les bactéries essentielles pour le fonctionnement, celle  qui a été aspirée et stockée dans le camion, sera réinjectée dans la fosse septique.

Enfin, la dernière étape est une étape administrative car elle concerne spécifiquement le certificat de vidange.

À la fin de l’opération, demandez aux responsables de vous donner un certificat attestant la réalisation de l’opération suivant les normes requises. C’est le Bordereau de Suivi de Matière de Vidange ou BSMV.

Ce document est très important car en cas de problème ou de contrôle inopiné du SPANC,  Il certifie que la prise en charge de vos déchets de fosse septique était correcte vis-à-vis de la loi.

Si vous avez l’intention de vendre, ce sera la preuve de la conformité de votre bien en matière d’assainissement.

Les mentions suivantes doivent obligatoirement figurer sur un certificat de vidange en bonne et due forme. Le nom et les coordonnées du propriétaire de l’installation, ainsi que les coordonnées officielles de la société en charge de la vidange.

La date de réalisation de la vidange et la quantité totale des matières prises en charge doivent également y figurer, sans   oublier le lieu d’élimination de ces dernières, et surtout le numéro d’agrément départemental de la société avec sa date de validité.

Au cas où le professionnel qui a effectué le travail ne peut pas fournir le certificat de vidange, vous pouvez le poursuivre en justice. En effet, l’impossibilité de fournir ce document prouve que c’est un intervenant non agréé.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s