Catégorie : Guide Travaux

La tenue de travail idéale pour la réalisation de vos travaux

La tenue de travail idéale pour la réalisation de vos travaux

Pas la peine d’être un professionnel pour respecter les règles de sécurité sur un chantier. En effet, pour peu que vous comptiez vous atteler à des travaux de réparations quels qu’ils soient, vous devez vous munir de la tenue de travail idéale.

Pour les professionnels notamment, le port d’une tenue de protection est exigé par les assureurs. Le cas échéant, l’accident peut être considéré comme une faute d’inattention de la part de l’assuré. Le prestataire pourra alors se dégager de ses responsabilités civiles.

Mais quelles sont ces tenues de travail obligatoire ? Focus.

Une combinaison de chantier

La première chose qui nous vient à l’esprit est la combinaison de chantier. C’est un must have à avoir. Ce peut être aussi bien pour les travaux électriques que les travaux de plomberie.

La combinaison de chantier sert à protéger la totalité du corps contre les abrasions et autres accidents. Elle existe en différente taille. Ce qui permettra à tout le monde de le porter sur leur vêtement classique. Quoique pour un chantier en plein air et en été, porter le moins de vêtements possible sous la combinaison est conseillé. Il en va de votre confort et de votre liberté de mouvement.

Lire la suite

A quoi sert la feuille de pierre ?

A quoi sert la feuille de pierre ?

Comme son nom l’indique, la feuille de pierre est un papier à base de poudre de pierre qui possède des caractéristiques étonnantes. C’est un matériau de revêtement en pierre naturelle flexible.

La feuille de pierre est fabriquée à partir de véritables pierres, comme l’ardoise et le mica. Une délicate opération sur la pierre massive a permis d’obtenir ce matériau de revêtement révolutionnaire.

Deux principaux ingrédients participent à la fabrication du papier de pierre. Ce sont le carbonate de calcium et une résine plastique qui est le « Polyéthylène Haute Densité ou PEHD ».

L’exploitation du carbonate de calcium peut se faire dans les carrières. Mais on peut également utiliser de la poudre de marbre ou de craie pour la fabrication d’une feuille de pierre.  Quant au Polyéthylène Haute Densité, il a été synthétisé en 1953 par l’allemand Karl Ziegler. Il est surtout caractérisé par sa grande flexibilité et sa forte résistance aux acides.

Habituellement, le PEHD est utilisé pour la production des caisses en plastiques hautement résistantes. Il est également utilisé comme barrière d’étanchéité dans les décharges dites « Installations de Stockage de Déchets Non Dangereux » ou « ISDND ».

Comment s’obtient la feuille de pierre ?

De nos jours, Il est possible d’intégrer la pierre dans des projets d’aménagement. Afin de conserver tous les atouts de la pierre, Il est nécessaire de décoller les fines strates à la main.

Les blocs de mica ou d’ardoise ont la particularité de présenter une structure feuilletée. Cependant, dans leur état pur, ils sont difficiles à travailler et à utiliser. Un procédé technique particulier permet de débiter ces blocs en feuilles de 1 à 2 millimètres d’épaisseur.

La fabrication de la feuille de pierre se fait en deux étapes :

  • La première étape consiste à fractionner les pierres de manière fine.
  • Chaque feuille obtenue est ensuite laminée à un substrat en fibre de verre et en résine. C’est durant la deuxième étape du processus de fabrication que cette opération a lieu. Pour ce faire, un agglutinant est appliqué sur la pierre qui est réduite en micro-grains de 3 à 5 microns. En général, l’agglutinant utilisé est une résine polyester, le Polyéthylène Haute Densité. Le mélange est réalisé à hauteur de 80 % de pierre concassée et 20 % de résine. Le PEHD, en pénétrant la roche, lui donne sa solidité. Ainsi, il permet  à la feuille d’avoir une apparence aussi naturelle que possible. Le laminage se fait à 160o L’objectif de cette opération est de rendre les feuilles moins fragiles.

La sous-couche est ensuite renforcée avec de la fibre de verre : du plexiglas. Cette matière, lorsqu’elle est rétroéclairée, offre des effets de lumière très intéressants. La fibre de verre solidifie la feuille de pierre tout en lui conférant une grande souplesse. C’est cette flexibilité exceptionnelle des panneaux de pierre qui facilite sa découpe en plusieurs dimensions et permet toutes ses applications.

Lire la suite

Qu’est-ce qu’un béton autonivelant ?

Qu’est-ce qu’un béton autonivelant ?

En ce début du XXIe siècle, le monde est devenu un grand chantier où la sur-construction est de mise. La course est engagée pour des travaux de construction toujours plus grands, toujours plus hauts et toujours plus imposants.

Dans cette course effrénée, dans le but de faciliter la mise en œuvre du béton sur les chantiers, des recherches étaient engagées dans le domaine de la construction.

Le problème du parfait remplissage lors du coulage du béton dans les coffrages a toujours constitué un vrai casse-tête. Une seule bulle d’air qui se forme lors de l’opération peut provoquer la création d’un vide dans la structure. Ce vide, aussi minime soit-il, va diminuer sa solidité et sa résistance à la compression.

Ce problème est partiellement résolu par l’application de vibrations au béton armé. Donc, pour éviter la formation des bulles, une aiguille vibrante est plongée dans le béton durant le coulage et avant la prise. Cependant, l’utilisation de ce dispositif vibrant nécessite du personnel qualifié, sans pour autant annuler le risque du possible défaut de remplissage.

Avant, pour obtenir un béton plus fluide, la technique consistait à rajouter de l’eau au mélange. Mais le fait d’ajouter de l’eau au béton ne fait que le rendre moins résistant.

Dans les années 1980, un béton révolutionnaire a vu le jour au Japon : le « Béton Autonivelant ou BAN ».  Ce nouveau type de béton est obtenu en ajoutant des adjuvants au béton classique. Il s’est développé en France vers la fin des années 1990. Actuellement, il est devenu une référence en matière de bâtiments industriels et de constructions agricoles.

L’appellation « Béton Autoplaçant » ou « Béton Autonivelant » vient du fait que le béton, tellement fluide, peut s’épandre et pénétrer par gravité dans les maillages fins, les semelles, les treillis ainsi que les divers ferraillages, tout en gardant ses capacités de résister aux compressions.

Les caractéristiques du béton autonivelant

Le béton « autoplaçant » ou béton « autonivelant » est également connu sous l’appellation de béton « autocompactant ». Il est caractérisé par son importante fluidité. Cette superfluidité est obtenue  grâce aux divers adjuvants qui le composent.

  • Les adjuvants

Utilisés couramment dans la fabrication du béton, les adjuvants sont des produits chimiques. Pour la préparation de cet important matériau, ces produits, ajoutés à faible dose, permettent d’améliorer certaines caractéristiques, telles que l’étanchéité ou le temps de prise du béton.

Avec les différents types d’adjuvants qui existent, il est possible d’obtenir un béton avec les caractéristiques spécifiques qu’on veut lui donner.

Lire la suite

Tout savoir sur les toits de chaume

Tout savoir sur les toits de chaume

Le toit de chaume est une technique ancienne utilisée pour assurer l’étanchéité d’une maison. Il a notamment été délaissé par les artisans et les propriétaires de maisons modernes à cause de l’apparition des nouvelles toitures comme la tôle ou les tuiles. Aujourd’hui, il est de nouveau tendance. Et pour cause, de nombreux particuliers se sont laissé séduire par les nombreux avantages qu’il présente. Voici l’essentiel à savoir sur le sujet.

Toit de chaume : qu’est-ce que c’est ?

Le toit de chaume est une toiture qui a fait ses débuts au 18e siècle en France. On le considère notamment comme une couverture écologique et efficace. Et pour cause, le toit en chaume utilise des matériaux durables et recyclables qui ne nécessitent pas de traitement spécifique en usine pour être utilisée. Le fait qu’il soit d’ailleurs respectueux de l’environnement est un des détails qui a fait sa nouvelle renommée actuelle.

  • Composition d’un toit de chaume

Pour comprendre ce qu’est un toit de chaume, vous devez en amont savoir ce qu’est le chaume. Il s’agit en fait de tige de graminée séchée. Selon les régions, et les envies des artisans ainsi que celles des propriétaires, le chaume peut être en roseau ou en paille de blé, en bruyère ou en paille de seigle, en genêts ou en jonc. Chaque matériau propose une étanchéité optimale à la maison.

Lire la suite

Comment utiliser un furet plomberie ?

Comment utiliser un furet plomberie ?

Dans la vie quotidienne, une canalisation bouchée n’est jamais prévisible. Et il est toujours désagréable de constater que l’évier, la baignoire ou les toilettes ne peuvent plus être utilisés.

Si un jour, cette malchance vous frappe, ne paniquez pas. Sachez que de nos jours, il existe plusieurs méthodes pour déboucher les toilettes sans avoir recours aux services d’un professionnel.

Parmi les méthodes appliquées, nous allons vous présenter une parmi tant d’autres. C’est l’utilisation d’un furet plomberie.

Un furet plomberie c’est quoi ?

Un furet plomberie est un outil qui permet de déboucher les canalisations d’une maison sans avoir recours au démontage. Cet outil est constitué d’un flexible métallique dont la longueur peut varier de 5 à 7 mètres. Celui-ci donne au furet assez de résistance pour percer le bouchon, aussi solide qu’il soit. En effet, un furet plomberie comporte à son extrémité un double crochet en forme de spirale  ou de tire-bouchon destiné à dégager le passage de l’eau dans les canalisations. Et pour orienter le flexible dans la rechercher du bouchon qui bloque le passage de l’eau, il comporte également une manivelle à son autre bout.

Lire la suite

Tout savoir sur l’aérothermie (pompes à chaleur, chauffage)

Tout savoir sur l’aérothermie (pompes à chaleur, chauffage)

Comment ça marche ?

L’aérothermie est une source de chauffage naturel. Elle utilise notamment l’énergie renouvelable, à l’instar de la géothermie. Certains le considèrent comme faisant partie de l’énergie solaire. Et pour cause, il s’agit tout de même de chauffer l’air ambiant.

  • Un système de compression et de décompression

L’aérothermie fonction avec une pompe à chaleur. Cette dernière utilise un système de compression et de décompression afin de modifier les calories contenues dans l’air ambiant et le chauffer.

Lire la suite

Quels sont les différents types de tournevis ?

Quels sont les différents types de tournevis ?

En bricolage, les tournevis sont des outils indispensables. Avec les travaux qu’on doit achever, on finit toujours avec un tournevis dans la main. Si, de base, on connait en tant qu’amateur, que cet outil sert à visser ou à dévisser, on est loin vraiment de connaitre tout sur le tournis et combien de types il y en a réellement.

Un coup d’œil dans la boite à outils du bricoleur ou encore une promenade dans les rayons d’une quincaillerie ou dans les différents magasins spécialisés en bricolage, on remarque vite les types de tournevis étalés.

Les types de tournevis selon leurs formes

Comme tous les outils disponibles sur le marché, les tournevis disposent chacun d’un nom spécifique. Ce sont leurs appellations techniques. Avec des noms qui sont souvent difficile à retenir, on se rappelle mieux des formes. Une identification facile qui permet de repérer facilement un tournevis :

Les tournevis plats ou à tête fendue : Ce sont les tournevis les plus communs et la quasi-totalité des foyers ont déjà eu recours à ce type de tournevis. C’est un tournevis dont l’embout est plat. Il est utilisé dans la plupart des travaux courants et il est un outil souvent indispensable pour les bricoleurs. Il est utilisé pour les vis incisés comme dans les cas d’une pose de serrure ou encore du montage d’un meuble.

Lire la suite