Ou planter un framboisier ?

Ou planter un framboisier ?

Le framboisier est un petit arbuste qui, outre d’apporter de l’esthétisme et de l’originalité dans votre jardin, peut vous proposer des fruits d’une saveur unique en son genre : les framboises. S’invitant dans les salades de fruits ou à consommer simplement, des fruits qui séduisent les petits et les grands.

La culture du framboisier présente énormément d’avantages. C’est une culture facile et simple, à la portée de tous les jardiniers, même amateurs. Utilisée pour optimiser l’aménagement d’extérieur, cette plante peut servir dans bien des situations. Tout dépend de l’endroit où vous la planter.

Pourquoi choisir d’emblée le bon emplacement pour votre framboisier ?

raspberry-367747_1280

Il importe de choisir le bon emplacement de votre framboisier avant même la mise au sol. En effet, cela peut avoir des effets sur la bonne santé et le parfait développement de votre plante.

  • Les risques du repiquage du framboisier

En premier lieu, vous devez bien choisir l’emplacement de votre framboisier dans la mesure où c’est un gage de réussite de votre plantation. Cette plante supporte difficilement le repiquage (démarche qui consiste à changer plusieurs fois l’emplacement du plant de framboisier et qui est réservée aux professionnels).

Il faut assurer la qualité du sol et le drainage de ce dernier pour minimiser les risques. En outre, il faut savoir que la bouture de framboisier ne se fait qu’une seule fois. Ce qui vous impose toujours de faire un bon choix en ce qui concerne l’emplacement de votre framboisier.

  • Gage du bon développement de la plante

Bien évidemment, vous devez prendre en compte les conditions d’exposition et les caractéristiques du sol pour choisir l’emplacement de votre framboisier. Il en va de son bon développement. À savoir que cette plante grandit mieux dans un univers assez humifère, un sol riche, et parfaitement drainé.

Peu importe où vous vous trouvez en France, vous devez être à même de planter le framboisier. Il vous suffit de modifier les caractéristiques du sol en utilisant des composts ou des engrais. Utilisez de préférence des produits naturels et bios. Ce qui optimisera la qualité et la saveur de vos fruits à la récolte.

Pour les terreaux qui ne sont pas naturellement riches en humus, il faudra les entretenir. Ajoutez du compost ou de l’engrais afin de fertiliser le sol, et ce, au moins 2 fois par an.

  • Gage de la réussite de votre aménagement pour les 10 années à venir

Après la mise en terre, le framboisier a besoin de 6 à 10 ans pour atteindre la maturité et produire enfin ses premiers fruits. Pendant ce laps de temps, vous ne pouvez plus modifier l’emplacement. Vous devez l’entretenir comme il se doit. Et quand les premiers fruits apparaissent, sachez qu’ils ne reviennent que tous les 2 ans. Le framboisier est une plante bisannuelle.

En tous les cas, l’emplacement de votre framboisier sera définitif, ou durera au moins 10 ans. Ce qui peut impacter sur le confort et l’esthétisme de votre espace extérieur. Vous ne devez donc pas prendre cette démarche à la légère.

Outre les conditions botaniques imposées par les experts, vous devez aussi prendre en compte vos gouts et vos envies, mais surtout la forme et la décoration de votre jardin ou terrasse pour choisir le bon emplacement pour votre arbuste. C’est d’autant plus le cas si vous avez envie de planter plusieurs rangées de framboisiers dans votre espace extérieur.

Les conseils d’un décorateur ou d’un professionnel ne seraient pas du luxe pour vous guider. En ligne, vous avez également quelques tutoriels pour assurer la fonctionnalité de votre espace.

Où planter votre framboisier : en potager ou non 

joven

On peut classer le framboisier dans la catégorie des arbres fruitiers. La question est donc légitime : devez-vous le mettre en potager uniquement ?

  • Une plante d’ornement par excellence

Avec ses fruits rouges vifs, son côté vivace et persistant toute l’année, le framboisier est une plante d’ornement par excellence. Il s’invite d’ailleurs de plus en plus dans les jardins des particuliers français.

C’est un arbuste qui peut atteindre les dizaines de centimètres de hauteur et qui peut aider à apporter du volume et de la structure dans votre espace extérieur. Il peut notamment servir de haie, de bordures d’allées, d’habillement de façade, ou simplement comme plante de décoration à placer sur les terrasses les balcons ou encore directement sur le sol.

  • Une plante idéale pour les petits potagers de terrasse, mais sous certaines conditions

Mais c’est également un arbuste fruitier. Il peut donc aussi parfaitement s’inviter dans les jardins potagers. Ce peut être au sol ou sur terrasse. Il peut se marier parfaitement avec d’autres légumes ou arbres fruitiers afin de vous permettre de produire vous-même vos fruits et en assurer ainsi la qualité et la provenance.

Attention cependant, en terrasse, il faudra opter pour une plantation en jardinière. Ce qui peut être risqué. En effet, la réussite ou non de votre plantation dépendra de la qualité et de la taille de votre pot.

  • Une plante de potager à entretenir avec soin

Enfin, bien évidemment, le framboisier pourra s’installer simplement dans votre jardin potager. Il vous suffit d’en choisir le parfait emplacement en fonction du vent, de l’exposition et du type de sol disponible.

Attention toutefois, le framboisier se développe assez rapidement et est une plante vivace qui occupera la surface en quelques semaines. Pour ne pas mettre en péril le bon développement de vos autres plantes, vous devez donc aussi l’entretenir comme il se doit.

Le taillage est notamment une démarche que vous ne devez pas minimiser. Nous vous donnerons des conseils en ce sens un peu plus bas. Il y a en effet des conditions à respecter pour le taillage du framboisier.

Où planter le framboisier : tout dépend de l’utilité de l’arbuste

raspberry-5104424_1280

Le framboisier n’est pas seulement utilisé de produire des fruits. Cet arbuste peut avoir différentes utilités dans l’aménagement de votre jardin.

  • En haie pour limiter votre territoire

Un arbuste persistant et bourgeonnant, le framboisier est un allié idéal pour limiter votre territoire. Dans un jardin classique ou dans un jardin potager, et ce, malgré le taillage, il est quasi-impossible de l’empêcher de se développer. Avec un bon taillage, vous pouvez lui donner une forme afin de former une haie naturelle et esthétique dans votre jardin.

Attention toutefois, à maturité, le framboisier n’atteint que quelques dizaines de centimètres de hauteur. Ce n’est pas donc pas un allié idéal pour se protéger d’une vue plongeante ou pour assurer la sécurité de votre jardin. Il permet simplement de structurer l’espace.

  • En haie pour créer une allée

Envie de créer une allée dans votre jardin ? Envie d’une haie naturelle pour ce faire ? Le framboisier est un allié idéal. Vous pouvez le structurer en ce sens. Vous devez procéder également à un taillage régulier afin que la plante ne vienne pas couvrir le sol. Utilisez un tuteur efficace pour le soutenir.

  • En bordure de maison pour habiller votre façade

Le framboisier s’invite aussi depuis toujours sur les façades des murs. C’est une bonne idée afin de l’habiller. En outre, cette technique permet de protéger les plantes contre le vent et d’en assurer la stabilité et le bon développement. Attention cependant à l’exposition sur l’emplacement de la plante.

  • En pot pour aménager votre terrasse ou balcon

Le framboisier se plante également en pot pour aider à parfaire l’aménagement de votre balcon ou de votre terrasse. Mais attention, c’est une démarche pour le moins compliquée à faire. En effet, afin de garantir la réussite de votre culture, vous devez bien choisir votre pot. Ce doit être un accessoire de 35 à 40 cm de profondeur en moyenne.

Mais c’est une technique de plantation idéale pour ceux qui manquent d’espace dans leur espace extérieur.

  • Simplement dans le jardin pour un peu de couleur et d’originalité

Et bien évidemment, le framboisier peut être un simple arbuste d’ornement. Il peut facilement trouver sa place dans votre jardin. Vous pouvez le mettre en plusieurs rangées afin d’optimiser le rendement, ou en mettre seulement un pour en faciliter l’entretien et pour éviter d’occuper la totalité de votre jardin.

Dans tous les cas, dans le jardin, le framboisier apportera de la couleur et de l’originalité dans votre extérieur pendant la période de fleuraison. C’est un arbuste persistant qui promettra aussi un maximum de volume dans votre espace extérieur, et ce, toute l’année.

Focus sur les conditions de plantation du framboisier

poue

Pour choisir le parfait emplacement de votre plante, vous devez également vous fier aux conditions de plantation et d’entretien de ce dernier. Le point.

  • Type de sol

Pour la plantation de votre framboisier, choisissez un type de sol légèrement acide et riche en humus. Vous pouvez utiliser des engrais et des composts pour ce faire si besoin.

À savoir que le framboisier ne pardonne pas l’humidité et l’excès d’eau. Aussi, vous devez également vous assurer d’un parfait drainage du sol. Ceci vous facilitera notamment l’arrosage en hiver et vous permettra de bien entretenir la plante en été.

  • Exposition

Afin de bien se développer, le framboisier a besoin d’une bonne exposition au soleil ou d’une exposition mi-ombragée. Ceci permettra d’en garantir le volume et la qualité des fruits. C’est un détail à prendre en compte pour choisir le parfait emplacement pour votre arbuste.

  • Emplacement du framboisier : prendre en compte le vent

Attention, le framboisier est également une plante assez fragile. Malgré la présence de tuteur, il peut facilement céder sous la pression du vent. C’est la raison pour laquelle le mettre à côté de la façade de la maison est fortement conseillé.

Dans un jardin potager classique ou pour n’importe quelle plantation, le framboisier doit être placé de manière à être protégé au maximum du vent.

  • Le framboisier : une plante grimpante

À savoir également que certaines variétés de framboisiers sont montantes et ont donc besoin d’un soutien pour parfaitement se développer. Il est préférable donc de le placer sous un support assez solide ou du moins à proximité.

Ce n’est pourtant pas une obligation. Et pour cause, il est toujours possible de mettre en place des tuteurs en fil de fer sur les zones de plantations afin de supporter les plantes et leurs fruits.

  • Le framboisier a besoin d’espace

Et si vous comptez planter plusieurs framboisiers, sachez que vous aurez besoin d’un maximum d’espace. C’est une plante qui a besoin d’une certaine profondeur et d’une certaine surface pour bien se développer. Raison pour laquelle d’ailleurs, la plantation en pot peut être parfois compliquée.

Selon les normes en vigueur, chaque plant de framboisiers devra être espacé de 40 à 50 cm. Chaque rangée devra l’être de 1,20m. Pour la mise en terre, il faudra une profondeur de 35 à 40 cm.

L’espace indispensable pour votre plantation dépendra du niveau de production que vous souhaitez avoir.

Comment planter le framboisier ?

pot

Envie d’avoir un framboisier dans votre jardin ? Voici les bons à savoir pour réussir votre culture.

  • Quand procéder ?

Pour planter un framboisier, vous devez attendre le mois d’octobre à mars s’il s’agit de variété à racines nues. Si vous avez des plantes en conteneur, vous pouvez commencer votre plantation à n’importe quel moment de l’année.

À savoir que le framboisier peut également être planté en bouturage. C’est une démarche risquée et seulement laissée aux professionnels du jardinage. En tous les cas, pour une bouture de racine de framboisier, il est conseillé d’attendre le mois d’octobre à mars.

  • Creuser un trou

La première étape de la mise en terre du framboisier est de creuser un trou. Cela facilitera le semi. En outre, la plante a besoin d’un sol meuble pour parfaitement se développer.

Attention toutefois, le framboisier a aussi besoin d’énormément d’espace pour se développer. On vous conseille donc une tranchée de 5 fois plus grande au moins que le contenant de votre framboisier.

  • Préparer la motte

Vous n’avez bien évidemment pas mis votre framboisier au sol avec le pot. Vous allez devoir sortir la motte et le préparer. Utilisez simplement de l’eau durant cette étape. Plongez simplement la motte pendant quelques heures. Ce qui facilitera la prise dans la terre.

  • Préparer le substrat

Comme susmentionné, le framboisier a besoin d’un type de sol bien précis pour être en bonne santé et grandir. En conséquence, vous devez préparer votre substrat. Les experts vous proposent notamment un terreau spécial pour réussir ce genre de plantation. Mais vous pouvez également utiliser le compost pour avoir le niveau de pH idéal pour votre plantation.

Mélanger le terreau et créer votre tranchée. À savoir que vous allez devoir ajouter des engrais ou des composts au cours de la production.

  • Mettre en place les tuteurs

Afin de garantir la stabilité de votre plante, vous allez devoir mettre en place des tuteurs en fil de fer afin de soutenir les plantes. Placez-les en premier avant de mettre en sol vos framboisiers. C’est plus pratique. Les tuteurs doivent être placés de manière à protéger les plantes du vent.

  • Mettre en terre le framboisier

Ce n’est qu’à ce moment que vous allez pouvoir mettre en place les framboisiers. À savoir que pour leur stabilité, vous devez les mettre à une dizaine de centimètres dans le sol. Chaque plant doit être espacé de 50 cm en moyenne. Et chaque rang devra être à une distance de 1,20 m les uns des autres.

  • Mélanger le framboisier avec d’autres plantes : est-ce possible ?

Il est possible de mélanger les plants de framboisiers avec d’autres plantes pour un maximum d’originalité dans votre jardin et pour en assurer le parfait développement (permaculture). On vous conseille notamment le myosotis ou la tanaisie.

Ce sont des plantes idéales pour repousser les mouches du framboisier. Ce qui vous facilite justement l’entretien de vos arbustes. Ces plantes s’adaptent facilement et parfaitement aux mêmes types de terreaux que le framboisier.

Comment entretenir votre plante ?

800px-Framboisier

Bien évidemment, vous devez entretenir votre plante afin de garantir la production de framboises. À savoir que ce n’est pas une plante annuelle. Les fruits n’apparaissent que tous les 2 ans en moyenne. Et comme susmentionné, vous allez devoir patienter au moins 10 ans après la mise en terre pour récolter vos premiers fruits. Voici donc quelques conseils pour entretenir votre plante.

  • Tailler votre framboisier : comment faire ?

Le framboisier nécessite un taillage précis et minutieux. Les conditions pour ce faire varient en fonction notamment de la variété que vous aurez choisie.

  • Le framboisier non remontant

Pour ce type de framboisier, vous devez tailler pendant le mois de février. Utilisez un sécateur coupant pour avoir des coupes nettes facilement. Coupez à 10 cm au-dessus du sol. Coupez les tiges qui ont déjà produit des fruits ou les tiges qui vous paraissent inutiles ainsi que les drageons. Gardez cependant les tiges linéaires.

  • Le framboisier remontant

Pour les framboisiers remontants, nous vous conseillons d’attendre la récolte pour procéder au taillage. Autrement dit, le meilleur moment sera la fin de l’automne. Dans ce cas, couper au bout des tiges. Coupez toujours ceux qui ont produit des fruits ou les jeunes pousses. Dans le second cas, on vous conseille de couper à une hauteur de 80 cm maximum. Bien évidemment, vous n’allez pas garder les drageons.

Le taillage est, en tous les cas, un moyen pour assurer le bon développement des plantes et leur productivité d’une année à une autre. Mais c’est également un excellent moyen afin de gérer votre aménagement d’extérieur. C’est utile justement pour ceux et celles qui ont un espace assez réduit dans leur espace extérieur.

Outre de respecter les conditions de taillage, pensez également à prendre vos précautions pendant cette démarche : gans de jardinage, tablier de jardinage, etc.

  • Arroser votre framboisier

Pour bien se développer, le framboisier a besoin d’eau. Vous devez faire attention pendant ce genre de démarche. En été, vous pouvez arroser abondamment la plante. Ceci impactera sur la qualité et le volume des fruits.

Idéalement tous les 2 jours pour chaque plant de framboisiers pendant la saison chaude. Pendant la saison froide et notamment le gel, réduisez l’arrosage. Pour protéger la plante du froid, on vous conseille la culture sur paillis.

  • Fertiliser le sol

Le framboisier nécessite également que vous entreteniez le sol. Dans cette optique, vous devez procéder à la fertilisation du sol. On entend par là l’ajout d’engrais plusieurs fois au cours de la production de la plante, et notamment au printemps et en automne.

Outre l’engrais, vous pouvez également utiliser les composts. En tous les cas, vous devez en mettre au moins 15 cm d’épaisseur. Pensez après à biner la terre pour couvrir la base de la plante. Il en va de sa stabilité, mais également de son bon développement. La plante pourra ainsi parfaitement se nourrir des matières organiques du sol.

  • Le buttage du sol

Il importe également de buter le sol lors de l’entretien de votre framboisier. Il en va de sa stabilité, mais aussi de sa bonne santé. Pour rappel, c’est une démarche par laquelle vous ramenez le sol sur la plante afin d’en couvrir la base. Elle est à répéter autant de fois que nécessaire, à savoir, à chaque fois que la butte s’affaisse.

Afin de faciliter justement le buttage du sol, les grandes marques vous proposent actuellement différents accessoires et équipements de jardinage, de qualité, facile à prendre en main et esthétique.

  • Les maladies et les insectes

Bien évidemment, le framboisier peut être attaqué par des maladies et des insectes qui pourraient venir mettre en péril la qualité et la réussite de votre production. On peut citer entre autres la pourriture grise qui se caractérise par les taches blanchâtres sur les fruits, le chancre, le ver des framboises, les pucerons, l’oïdium et bien d’autres encore.

Priorisez les solutions naturelles contre ce genre de maladie. Les experts peuvent vous donner quelques conseils en fonction des situations.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s