Tout savoir sur les toits de chaume

Tout savoir sur les toits de chaume

Le toit de chaume est une technique ancienne utilisée pour assurer l’étanchéité d’une maison. Il a notamment été délaissé par les artisans et les propriétaires de maisons modernes à cause de l’apparition des nouvelles toitures comme la tôle ou les tuiles. Aujourd’hui, il est de nouveau tendance. Et pour cause, de nombreux particuliers se sont laissé séduire par les nombreux avantages qu’il présente. Voici l’essentiel à savoir sur le sujet.

Toit de chaume : qu’est-ce que c’est ?

Le toit de chaume est une toiture qui a fait ses débuts au 18e siècle en France. On le considère notamment comme une couverture écologique et efficace. Et pour cause, le toit en chaume utilise des matériaux durables et recyclables qui ne nécessitent pas de traitement spécifique en usine pour être utilisée. Le fait qu’il soit d’ailleurs respectueux de l’environnement est un des détails qui a fait sa nouvelle renommée actuelle.

  • Composition d’un toit de chaume

Pour comprendre ce qu’est un toit de chaume, vous devez en amont savoir ce qu’est le chaume. Il s’agit en fait de tige de graminée séchée. Selon les régions, et les envies des artisans ainsi que celles des propriétaires, le chaume peut être en roseau ou en paille de blé, en bruyère ou en paille de seigle, en genêts ou en jonc. Chaque matériau propose une étanchéité optimale à la maison.

  • Présentation physique du toit de chaume

Vu de l’extérieur, le toit de chaume se diffère beaucoup des systèmes de couverture moderne. Il est un peu grisâtre et atypique. Il est loin d’être lisse comme l’est les tôles ou les tuiles. Mais il apporte une certaine touche d’originalité à la structure, et ce, peu importe le style généralement de la maison.

On a souvent tendance à classer tous les toits de chaume comme des couvertures en paille. C’est en effet ainsi qu’ils se présentent. Quand bien même l’esthétisme de la couverture ne ferait pas l’unanimité, il n’en demeure pas que le toit de chaume est très efficace pour l’étanchéité de la maison.

  • Le toit de chaume : un véritable concurrent des systèmes de couverture moderne

Si certains considèrent le toit de chaume comme étant un peu dépassé par le temps, ce n’est pas le cas de tout le monde. Depuis quelques mois, ce genre de couverture s’invite de nouveau dans les différentes régions de la France. Elle concurrence même les techniques de couverture moderne qui coûtent plus cher et qui nécessitent un peu plus d’entretien.

Non seulement le toit de chaume est modique, mais il est aussi écologique, ce qui est un argument de vente de taille de nos jours. Vous qui aspirez à une maison verte, étudier cette alternative pour la construction et/ou la rénovation de votre maison est de mise. Encore aujourd’hui, de nombreux prestataires peuvent vous aider dans la pose de votre couverture en chaume si besoin est.

Les techniques de poses du toit de chaume

Malgré ce que l’on pourrait penser, la pose d’un toit de chaume peut s’avérer être compliquée. Normalement, c’est un travail qui incombe à des professionnels. Il en va notamment de l’étanchéité et de l’esthétisme de votre maison.

Sur internet, vous avez des experts qui vous proposent leur savoir-faire pour la pose de votre toit de chaume. À titre d’information, le professionnel qui propose un service de pose et d’entretien d’un toit de chaume n’est pas « couvreur », mais un « chaumier ».

Mais si vous avez quelques bases en bricolage et que vous avez du temps à perdre, vous pouvez tout de même vous essayer à la mise en place de votre toit de chaume. Attention cependant, il y a quelques étapes à respecter pour ce faire que voici.

  • Commençons par la charpente

Toit de chaume ou couverture classique et moderne : peu importe votre choix, vous aurez toujours besoin d’une charpente. C’est la base du style de votre toiture et le bois aide à soutenir les éléments de couvertures de la maison.

Toutefois, la forme de la charpente dans le cas d’un toit de chaume est différente. Il faut des espaces un peu moins importants entre chaque bois pour permettre une meilleure stabilité des bottes de paille. Il faut des carrés de quelques cm2 de chaque. Il vous faudra donc plusieurs bois carrés pour ce faire et des clous.

La réalisation de la charpente n’est pas un travail fait pour les amateurs. Vous devez notamment travailler suivant un plan pour la mise en place de ce genre de structure. Il en va du style général de votre maison.

  • Les matériaux à avoir pour la pose

Pour la pose d’un toit de chaume, vous aurez besoin de quelques accessoires. On ne parlera plus du bois et des clous ainsi que des pistolets à clou nécessaire pour la réalisation de la charpente.

Néanmoins, vous devez tout de même investir dans une corde pour vous assurer de bon maintien des bottes de paille. Et bien évidemment, vous aurez besoin des bottes en question. Vendues en différentes tailles, les bottes coutent quelques dizaines d’euros. Le devis de la pose de votre toit de chaume variera selon la taille de l’espace à couvrir.

Pendant la séance de pose, munissez-vous de gants de protection pour éviter les échardes et les petites coupures. Quand on travaille avec du foin, c’est toujours un risque à envisager.

  • Comment poser les premières bottes ?

Nous en sommes maintenant au plus gros du travail : la pose des bottes de paille en elle-même. Sachez que pour ce faire, vous devez toujours commencer depuis la base de la toiture et monter pour atteindre le faîtage du toit.

La botte doit être posée de manière à ce que la panicule soit en haut. Il est ici question d’assurer l’esthétisme de la couverture, mais aussi de garantir l’étanchéité de la structure.

Une fois la première rangée de bottes posée, vous devez le fixer à l’aide de fil de fer galvanisé soit entre les littéraux pour une pose verticale, soit entre les liteaux pour une pose horizontale.

  • Les techniques de pose de la seconde rangée de bottes

Une fois la première rangée fixée, il faudra procéder à la mise en place de la seconde. Pour ce faire, il faudra penser à dépasser la fixation en fil de fer de la première rangée avec le bas de la nouvelle botte. Il en va toujours de l’étanchéité de la structure.

Selon votre budget et vos envies, un toit de chaume peut être de 20 à 30 cm. Les deux choix vous assurent un confort optimal chez vous, du moins si vous respectez ces techniques de pose. Il faudra d’ailleurs procéder de la sorte jusqu’au faîtage.

  • Avoir une bonne maitrise des bottes est cruciale

Avoir une bonne maitrise des bottes de paille est crucial pendant la pose d’un toit de chaume. Et pour cause si le fil de fer est trop lâche, votre couverture ne risque pas durer très longtemps. Outre les problèmes de fuites pendant la saison de pluie, les bottes pourront être tirées et enlevées par le vent.

Par contre, il ne faut pas non plus serrer trop fort. Cette technique peut rétrécir l’épaisseur de la botte de paille et causer aussi des fuites d’eau dans la structure.

  • Les travaux de finition

Pour la pose d’un toit de chaume, vous n’avez pas besoin de faire de grands travaux de finition : peinture, etc. Il suffit de couper les bottes avec un fauchet ou un taille-haie pour avoir des bordures esthétiques.

  • L’entretien d’un toit de chaume

Le toit de chaume ne nécessite pas d’entretien fréquent et minutieux. En moyenne, il peut se passer 3 ans sans que vous n’ayez à toucher à la structure. C’est d’ailleurs un des avantages de ce type de couverture.

Pendant l’entretien du toit, vous devez simplement gratter les mousses, retirer les pailles mortes et remplacer les zones dégradées, peut-être poser une nouvelle rangée de paille et tailler les bottes. Le tout ne prend que quelques minutes de votre temps.

En principe, l’entretien d’un toit de chaume vous coûtera entre 1 000 et 1 500 euros, frais de déplacement et intervention des chaumiers inclus.

Les avantages du toit de chaume

Depuis peu, le toit de chaume reprend du poil de la bête. Après quelques années de silence, il est de nouveau tendance, notamment dans les petits villages de France. C’est surement dû aux nombreux avantages qu’il propose. Focus.

  • Avantages thermiques

En premier lieu, le toit de chaume permet de réguler la température à l’intérieur de la maison en fonction de la saison. Il est assez frais pour vous proposer un maximum de confort en été. Il est aussi à même de retenir la chaleur pour un peu plus de convivialité dans la maison en hiver. C’est donc, pour ainsi dire, un soutien indéfectible de vos systèmes de chauffage.

  • Avantage acoustique

Contrairement aux tuiles et aux tôles, le toit de chaume retient les bruits de la pluie qui tombe. Cet avantage acoustique en a déjà séduit plus d’un. Il n’y a rien de tel en effet que ce bruit pour mettre en péril la qualité de votre sommeil.

  • Avantage écologique

Comme susmentionné, le toit de chaume est aussi une couverture écologique. Chaque botte de paille est créée à partir de matériau biodégradable qui n’a subi aucun traitement chimique. De nos jours, le respect de l’environnement est un détail crucial à prendre en considération.

  • Une toiture sécurisée

Et le toit de chaume propose une sécurité optimale pour la maison. Si vous les serrez comme il le faut, les bottes peuvent vous protéger contre les incendies.

En moyenne, le toit de chaume est plus durable que les accessoires modernes utilisés actuellement pour la couverture de la maison. Selon les études, cette couverture peut vous durer 40 ans. Bien évidemment, cela inclut que vous l’entreteniez comme il se doit et remplaciez les éléments dégradés tous les 3 ans environ.

Quelques inconvénients à connaitre avant de se lancer dans la rénovation de sa maison

Néanmoins, il existe tout de même quelques inconvénients à l’utilisation du toit de chaume. Il parait important de les revoir avant de vous lancer dans des travaux de rénovation de longue haleine.

  • Une charpente spécifique

On a d’ores et déjà parlé de la charpente nécessaire pour un toit de chaume. Elle est différente de celle utilisée dans la couverture classique. Non seulement vous devez avoir de plus petit carré pour la base de votre toit, mais la pente pour ce faire doit être au minimum de 40 °. Il en va de l’étanchéité et de la robustesse de la structure. Plus le toit est penché vers le bas, plus il sera facile pour les bottes de laisser les eaux de pluie s’écouler. Ce qui minimise aussi les risques de moisissures.

  • Peu adapté aux zones humides

Par ailleurs, le toit de chaume s’adapte certes à tous les styles architecturaux, mais pas à toutes les zones de France, et notamment aux endroits humides. Les conditions climatiques extérieures dans ces endroits optimisent les chances de prolifération des champignons et de la mousse. Ainsi, vous aurez à entretenir plus souvent le toit de chaume.

  • Très peu d’écart entre le toit de chaume et les couvertures classiques

Actuellement, le toit de chaume ne présente pas réellement d’avantages financiers. Il y a très peu d’écart entre le prix de pose de cette couverture et les toitures modernes. Cela est dû aux tarifs demandés par les professionnels de la pose de toit de chaume.

Néanmoins, dans la mesure où le toit de chaume ne nécessite généralement pas d’entretien régulier et qu’il impacte sur les capacités énergétiques de la maison, le prix de la pose peut être amorti au fil des années.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s