Nos conseils pour choisir sa colonne de douche

Nos conseils pour choisir sa colonne de douche

La colonne de douche est l’une des solutions complètes en termes de douche. Elle intègre une douche de tête, la robinetterie et une douchette. L’avantage de ce système c’est qu’il délivre un jet qui coule tout le long du corps.

Vous n’avez pas à la tenir puisque la douche de tête se trouve en haut. Bref, c’est la solution adéquate pour se détendre complètement et se rincer les cheveux en utilisant les deux mains. Jusqu’à aujourd’hui, le design et les options des colonnes de douche sont variés.

Voici des conseils appropriés pour avoir le meilleur accessoire qui répond à vos besoins.

Les critères de choix pour choisir une colonne de douche

bath-2192_1920

Il y a trois éléments principaux à prendre en compte avant de choisir une colonne de douche. Ce sont : la pomme haute, la robinetterie et le flexible. Cependant, la facilité d’aménagement est aussi un critère à ne pas sous-estimer.

  • La pomme haute

Elle doit contenir plusieurs picots qui diffusent l’eau d’une manière égale. Quand les picots sont moins nombreux, la pomme haute offre plus de puissance ainsi qu’une sensation décontractante au niveau des muscles. Plus la pomme est grande et large, plus vous serez enveloppé d’eau. Misez sur une largeur d’au moins 20 cm.

Vous avez le choix entre plusieurs formes : carrée, rectangulaire ou ronde. Quant aux matières, elles sont faites pour résister à un usage fréquent. Que ce soit le métal, le plastique ou le bois, c’est surtout le côté esthétique qui doit influencer votre choix.

Enfin, certaines pommes sont faciles à régler, notamment en hauteur ou en inclinaison à condition qu’elles soient fixées sur rotule.

  • La robinetterie

Certaines colonnes de douches ne sont pas accompagnées d’une robinetterie. Or, ce système est réellement nécessaire. Il faudra en installer une si jamais le modèle que vous avez choisi n’en comporte pas. Généralement, il existe deux types de mitigeurs : la version manuelle et la version thermostatique.

La première est un modèle classique qu’il faut actionné à la fois pour avoir la bonne température et le débit d’eau. Par contre, le robinet thermostatique dispose deux commandes, une pour la température et une pour le débit.

Le limiteur intégré sert à régler la température idéale, qui est souvent à 38 ° C. Cette option permet de réaliser des économies et d’éviter les risques de brûlures chez les enfants de bas âge.

La colonne de douche peut présenter un système de corps froid. Il contrôle les conduites d’eau chaude pour qu’elle ne devienne pas brûlante et reste à une température ambiante. Le système anticalcaire, par contre, empêche le dépôt de calcaire au sein des canalisations.

  • La flexible

C’est la partie qui relie la robinetterie du mitigeur à la douchette. Normalement, il doit mesurer entre 1,50 et 1,75 m. Parfois, il peut bénéficier d’un système anti-torsion. Ce système permet d’éviter les torsions, les enroulages ainsi que les pliures de la gaine.

L’installation de la colonne de douche

Une colonne de douche avec fixations réglable sera plus facile à mettre en place. Ainsi, en cas de rénovation, les trous de perçage sont réutilisables. Pour la version encastrée, il y a plusieurs contraintes techniques à prendre en compte comme l’étanchéité, l’arrivée d’eau, etc.

Cliquez sur https://colonnededouche.net pour savoir un peu plus sur la colonne de douche qui répond à vos attentes.

Les règles de base à suivre pour poser une colonne de douche

colonne

Pour garantir la solidité et l’étanchéité, la colonne de douche doit être installée minutieusement par un professionnel dans le domaine du bricolage. D’ailleurs, la mise en place n’est pas du tout identique pour une colonne de douche classique et celle qui est équipée d’un panneau complet avec des buses.

Si vous optez pour une colonne classique, c’est le moment de déployer vos talents de bricoleur. L’installation proprement dite se fait comme suit. Il faut commencer par fermer toutes les valves puis relier l’eau froide et l’eau chaude au robinet.

Utilisez une clé adaptée en veillant à ce que les joints soient bien présents. Lorsque le robinet est fixé, vous pouvez ensuite passer au montage de la colonne. Pour ce faire, vous aurez besoin d’une perceuse pour percer le mur. Mettez les chevilles dans les trous et fixez-y l’armature de la colonne avec des vis adéquates. Pour terminer, installez le pommeau principal avec le flexible sans oublier les joints.

Pour le modèle avec un panneau, il faut une arrivée d’eau ainsi qu’une valve principale pour que les buses puissent être alimentées correctement. Au cas où elles sont indépendantes, il faut avoir un flexible pour chacune d’elles.

La première étape consiste à raccorder le pommeau principal puis le deuxième pommeau doit faciliter l’alimentation du panneau. N’oubliez pas de vérifier attentivement tous les branchements s’ils ont été bien effectués et que les joints ont été bien installés avant de refermer le panneau.

Comment entretenir une colonne de douche ?

LOLI

Il est indispensable de nettoyer votre colonne de douche régulièrement, comme une fois par semaine. Cela permet de garder son apparence originale et sa durabilité. Inutile d’acheter des produits d’entretien industriels et hors de prix pour l’entretenir.

  • Les produits à adopter

Optez pour des choses simples et élémentaires comme l’usage d’eau savonneuse, du vinaigre blanc ou du jus de citron. Ces trois ingrédients assurent un nettoyage impeccable de votre colonne de douche. L’usage du bicarbonate de soude et le savon liquide sans solvant sont également d’autres alternatives pour éliminer les saletés.

Le citron comme le vinaigre sont des solutions qui éradiquent le calcaire qui s’accumule dans votre douche. Pour frotter, utilisez une éponge douche ou un tissu microfibre. Cependant, la méthode à appliquer diffère du matériau de fabrication.

Pour la colonne en bois, par exemple, il est recommandé de mettre une huile de teck tous les 6 mois. Ce produit permet de retrouver l’aspect original du bois et d’éviter qu’il devienne gris. La colonne en laiton, en ABS ou en inox demande seulement de l’eau savonneuse puis un séchage avec un chiffon sec.

  • Nettoyage des accessoires

Les buses doivent être démontées au moins une fois par an pour pouvoir les nettoyer. Trempez-les dans un mélange d’eau et de vinaigre blanc toute une nuit. De même, l’entretien des diffuseurs est réellement important, car le tartre et le calcaire peuvent boucher la sortie d’eau. Par conséquent, vous aurez un débit d’eau insuffisant et irrégulier.

Au cas où le jet est équipé de picot, il faut passer le doigt sur les picots afin de décoller tout le calcaire accumulé. S’il s’agit d’un autre modèle de diffuseur, utilisez une brosse et de l’eau savonneuse. Procédez de la même façon pour la pomme haute.

Le nettoyage du mitigeur thermostatique est aussi important. Si vous le négligez, vous risquez de laisser le tartre s’accumuler et d’avoir un débit d’eau chaude très faible.

Pour éviter que le calcaire bloque la cartouche du mitigeur, manœuvrez la commande du mitigeur aux positions extrêmes, c’est-à-dire 15 ° et 50 °, une fois par semaine. N’oubliez surtout pas de détartrer la cartouche thermostatique tous les 6 mois.

Conseil pratique              

Si votre eau est trop calcaire, installez un système de traitement d’eau magnétique. Ce genre de système empêche réellement la formation du calcaire. De plus, il est facile à mettre en place, augmente la durée de vie des appareils électroménagers, sanitaires et chauffe-eau. Vous réaliserez des économies d’énergie sur votre facture d’eau chaude.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s