Quand tailler les thuyas ?

Quand tailler les thuyas ?

Le mot « thuya » vient du grec ancien « thyia », qui veut dire « bois parfumé », en référence à la bonne odeur de ce bois à la fois tendre et très léger. Le thuya est un arbre au feuillage toujours vert. Selon les espèces, il peut être d’origine américaine ou asiatique. Mais en général, il trouve ses racines dans les régions tempérées de l’hémisphère Nord.

Les thuyas appartiennent au genre conifère, de la famille des Cupressacées. Au Canada, on les appelle des cèdres. En Amérique du Nord, ces arbres sont également surnommés « Arbor vitae » ou « Arbre de vie ».

En effet, depuis la nuit des temps, les Amérindiens savaient déjà que les feuilles de cette plante avaient une vertu médicinale. Les Iroquoiens les utilisaient contre le scorbut, une maladie due à une carence en vitamine C.

Pour la petite histoire, il paraît que les Iroquoiens du Saint Laurent, en leur donnant de la tisane de thuya, ont guéri Jacques Cartier, celui qui a découvert le Canada, et ses compagnons. Ces hommes  hivernaient à Stadaconé et souffraient d’un manque en vitamine C. C’était durant l’hiver 1535-1536.

De nos jours, des rameaux printaniers de « Thuya occidentalis » sont utilisés dans la composition de certains médicaments homéopathiques.

Les caractéristiques et les utilisations du thuya

thuja-3099528_1280

Le thuya est un arbre facilement reconnaissable, grâce à son port conique et son feuillage vert persistant. Les feuilles sont disposées le long des rameaux sur quatre rangs. Quant aux rameaux, ils paraissent comme articulés à cause de leur forme aplatie.

Dans son milieu naturel, le thuya peut atteindre 20 mètres de hauteur. Son bois léger peut se fendre facilement. Par contre, il présente une grande résistance à la pourriture. Ce bois est commercialisé sous le nom de «Red cedar ». Les troncs servent à faire des poteaux ou des barres de clôture, tandis que les planches sont utilisées comme revêtement mural ou pour la  fabrication des coffres antimites.

Dans le domaine de l’urbanisme, les thuyas ont reçu le surnom de « bétons verts ». En effet, ils forment une muraille compacte lorsqu’ils sont plantés à faibles intervalles et taillés en haie, en bordure de propriété.

Ils sont surtout appréciés pour leur grand pouvoir d’opacité.  Grâce à un feuillage dense et très ramifié, ils forment un excellent écran qui permet de se dérober de la vue des voisins ou des passants. Ils sont également utilisés comme brise vent. Ce sont les deux principales raisons pour laquelle ce sont les conifères les plus utilisés pour les haies.

L’arbre est aussi caractérisé par sa rusticité. Il ne craint pas les gelées de moins de 20OC  et  ne nécessite que très peu d’entretien. Il est insensible à la pollution, présente une forte résistance aux maladies et supporte les tailles les plus sévères.

Les maladies du thuya

araignée

Malgré le fait que c’est une plante particulièrement résistante, quelques maladies peuvent l’attaquer.

Parmi eux, la rouille est la plus répandue. Généralement, ce sont de différentes maladies de végétaux causées par des champignons qu’on appelle par « Rouille ». Lorsqu’une plante est contaminée, ses feuilles brunissent et prennent une coloration marron. La lutte contre la rouille consiste à supprimer toutes les branches infectées. Il est également possible d’appliquer un traitement spécifique avant d’ajouter de l’engrais.

Des parasites, comme les « araignées rouges », peuvent aussi agresser les plants de thuya. Ils envahissent les plantes et provoquent leur dépérissement. Ils peuvent aussi causer des démangeaisons chez l’homme. Comme les acariens et les « araignées rouges » n’aiment pas l’eau, il suffit tout simplement d’arroser les plantes pour les faire disparaître.

Comment planter, multiplier et entretenir le thuya ?

thuja-76770_1280

En France, le  thuya est principalement utilisé pour faire des haies. Il peut être planté dès le début de l’automne jusqu’au mois d’avril, en dehors des périodes de gel. Comme c’est une plante très résistante, le substrat lui importe peu. Il peut croitre sur n’importe quel type de sol. Toutefois, les situations bien ensoleillées ou partiellement ombragées lui sont favorables.

C’est au printemps ou à l’automne qu’il est conseillé de procéder à la plantation du thuya. S’ils sont produits en container, la mise en terre peut être réalisée  tout au long de l’année.   Au cas où ils sont destinés pour une haie, une distance d’un mètre est nécessaire entre deux  plantes.

La multiplication peut être effectuée par bouturage de tige semi-ligneuse. Le marcottage est aussi possible. Que ce soit par bouturage ou par marcottage, la période idéale pour la plantation se situe entre les mois d’août et octobre.

En ce qui concerne le semis, on peut dire que pour les espèces, c’est la seule méthode rationnelle. Les cônes arrivent à maturité au mois d’octobre. Ils sont alors cueillis, puis séchés dans un endroit aéré. Une fois secs, les cônes s’ouvrent et libèrent les graines.

Ces dernières sont alors recueillies et conservées pendant tout l’hiver au réfrigérateur, à une température de 2 à 50C. Un pré germination dans du sable humide est nécessaire. À l’apparition des germes, le semis doit être fait sous châssis froid ou en pot, pendant le printemps et au chaud.

Une fois que les jeunes plants sont mis en terre, il est conseillé de les protéger du froid. Pour ce faire, le pied doit être paillé. Le paillage permettra en même temps d’éviter que leur base ne soit envahie par les mauvaises herbes. Cette opération ne demande aucune matière spécifique. Cependant, l’utilisation d’écorces de pin maritime permettra d’obtenir de très bons résultats.

Pour accélérer la croissance des jeunes plants, un apport d’engrais pour arbuste 1 à 2 fois par an est nécessaire.

Pour ceux qui souhaitent se procurer des jeunes plants de thuyas, ils peuvent en trouver pour un prix  très abordable dans une jardinerie ou une pépinière.

Selon le cas, deux modes d’entretiens sont proposés :

  • Pour les arbres isolés, il n’y a aucun entretien à faire, à part d’abondants arrosages durant la période de l’été qui suit la plantation. Comme la plante résiste parfaitement à la sècheresse, l’arrosage ne sera plus nécessaire par la suite. Toutefois, elle doit être soutenue jusqu’à ce qu’elle fasse au moins 4 mètres de hauteur.
  • Les plantes en haie ont, par contre, besoin d’être surveillées constamment. En effet, le développement des maladies est favorisé par la promiscuité des individus.

Dans les deux cas, un apport d’engrais à libération lente est recommandé si les thuyas sont plantés dans un sol pauvre.

Pourquoi et quand tailler le thuya ?

thuja-2670271_1280

En général, pour maîtriser la forme et la croissance d’une plante, la taille est indispensable. Le thuya n’échappe pas à cette règle. On sait que dans la nature, le thuya est un grand arbre qui a une forme conique ou pyramidale et qui peut atteindre une hauteur de 20 mètres.

Comme ce sont des plantes à croissance très rapide, la taille est le seul moyen possible de contrôler la forme et la hauteur de la haie de thuyas.

Un entretien régulier d’une haie de thuyas consiste à effectuer deux tailles par an. L’une au début du printemps et une autre à la fin de l’été.

  • La taille de printemps au mois d’avril : Ce sont surtout les jeunes arbustes de thuyas qui sont concernés par cette taille. Le printemps est, en effet, la période de l’année où la sève monte dans les arbres. Les jeunes plants taillés à cette période de l’année sont assurés d’avoir une croissance plus rapide et plus vigoureuse.
  • La taille de la fin de l’été au mois d’août : Elle touche plus particulièrement les thuyas arrivés à maturité. La taille au mois d’août permet de ralentir la croissance de la haie de thuyas car la sève reflue à cette période de l’année. Il est expressément conseillé de choisir un jour nuageux pour réaliser cette opération car les cicatrices des coupures sur les tiges auront beaucoup plus de temps pour sécher. Ainsi, l’apparition de la teinte jaunâtre indicatrice de traumatisme chez les arbustes sera évitée.

Il est à rappeler que ce sont le contour et le sommet de la plante qui doivent être taillés. Il faut également savoir qu’après avoir subi une première taille, les thuyas d’un an d’âge n’en n’auront plus besoin l’année suivante.

Comment tailler une haie de thuyas ?

hedge-1493908_1280

Avant de s’atteler à la tâche, il faut savoir qu’il y a deux manières de tailler une haie de thuyas : la taille conique et la taille droite. La taille conique permet de filtrer le vent, même en cas de tempête. Avec la taille droite,  le vent risque de butter et de créer un tourbillon.

Pour réaliser une taille de haie de thuyas dans les règles de l’art, les méthodes suivantes sont proposées.

Premièrement, la hauteur souhaitée doit être marquée. Pour ce faire, vous devez planter des piquets à chaque extrémité de la haie. Entre chaque piquet, il faut aussi tendre horizontalement une ou des cordes, à une hauteur de 2 mètres. Si vous êtes en présence de haies mitoyennes, la hauteur ne doit pas dépasser cette hauteur.

Au cas où la haie forme un angle, Il faut prévoir d’autres piquets afin de pouvoir y prolonger les cordes.

Si c’est une taille d’entretien que vous allez réaliser, la coupe recommandée doit être d’environ 30 centimètres. La corde tendue constitue un guide qui permet d’obtenir une coupe parfaitement régulière. Sur le côté, selon le cas, vous pouvez enlever entre le tiers et les deux tiers des nouvelles pousses.

Durant l’opération, il est conseillé de ne pas tailler la haie d’un seul coup. Pour vérifier la régularité de la coupe, il est nécessaire de s’arrêter de temps en temps.

La taille d’une haie doit toujours commencer par le bas. En effet, si c’est par le haut qu’elle est entamée, cela va engendrer beaucoup de pertes, en temps et en énergie. La végétation de la base va arrêter la chute des branches coupées. Il faudra alors les enlever plus tard.

Concernant toujours la taille, la base de la haie doit comporter beaucoup plus de feuilles et de branchages à la base qu’au sommet. Ainsi, l’écoulement de la pluie s’effectuera beaucoup mieux et les rayons de soleil y parviendront plus facilement.

Cette taille en biais, connue aussi sous l’appellation de taille conique, permettra à la haie de laisser passer le vent, tout en respectant l’aspect pyramidal du thuya. Cette taille est aussi préconisée pour ceux qui habitent dans une région où l’hiver est rude car elle permet à la neige de glisser jusqu’au sol, au lieu d’alourdir la haie.

La haie doit également recevoir une bonne dose d’arrosage quelques jours avant la taille. Cette humidité va améliorer la cicatrisation des branches malmenées par la coupe, et par la même occasion, accélérer la croissance des nouveaux bourgeons.   

Comment récupérer une haie négligée ?

hedge-97493_1280

Il se peut qu’avec le temps, vous aillez tendance à négliger la taille d’une haie de thuya. Sa croissance n’étant plus contrôlée, la haie est alors devenue beaucoup trop haute ou trop large.

Si tel est le cas, la récupération sera très difficile, voire impossible, et la seule solution qui existe c’est de l’arracher et tout recommencer. En effet, tailler le vieux bois d’une haie de thuya ne peut pas être comparé à la coupe d’une haie d’arbustes feuillus.

Ces derniers peuvent repousser parfaitement, même après avoir été rabattus jusqu’au sol. Par contre, une vielle haie de thuyas taillée ne donnera que des repousses irréguliers, un sommet dégarni et des sections mortes pendant plusieurs années.

Toutefois, il est possible de raccourcir une haie trop haute, et obtenir un résultat plus ou moins acceptable.  Pour ce faire, la haie doit être rabattue un peu plus en dessous de la hauteur voulue.

En opérant ainsi, le sommet sera laissé mort pour un certain temps. Les branches latérales encore vertes doivent être taillées légèrement tous les ans. Cette légère taille permettra à la haie de gagner annuellement environ 5 centimètres, au lieu de 25 centimètres dans les conditions normales.

La croissance reprendra petit à petit avant d’atteindre le centre. Ainsi, il est possible d’obtenir une haie acceptable après une période assez longue.

Quel est le matériel nécessaire pour tailler une haie ?

hedge-3393849_1280

Avoir à sa disposition des outils adéquats permet d’entreprendre la taille d’une haie de thuya dans de meilleures conditions. Pour réaliser ce travail ardu, différents types d’outils sont proposés, aussi bien sur internet que dans les magasins de bricolage.

Il y a entre autres :

  • Les outils manuels

Un sécateur de force va servir à couper les plus grosses branches, tandis que les lames droites et acérées des cisailles permettront de couper net les branches de petit diamètre.

  • Les outils thermiques ou électriques

L’utilisation d’un taille-haie, qu’il soit électrique ou thermique, rend de grands services à celui qui l’utilise. En effet, avec cet instrument qui possède une grande précision, la taille est beaucoup plus rapide. Ses longues lames peuvent éviter les trous et effectuer aussi une coupe plus régulière. En lui donnant des mouvements ascendants, tout en gardant la lame parallèlement à la haie, vous obtiendrez une taille très réussie.

Le taille-haie sur perche est l’outil adapté pour tailler des haies très hautes. Son utilisation permet d’effectuer la tâche avec très peu d’effort. Le dessus de la haie peut également être taillé facilement en orientant la barre de coupe d’une certaine manière.

Quel que soit le travail à réaliser, il faut toujours penser à votre sécurité. La consigne « Safety first », ce qui veut dire « La sécurité avant tout » s’applique aussi pour le tailleur de haies.

Vous devez donc, obligatoirement, porter des lunettes de sécurité, des gants et un casque anti-bruit si c’est nécessaire. Pour les travaux en hauteur, vous devez vous servir d’un échafaudage spécial pour les travaux de jardinage. Cet outil vous permettra d’éviter les chutes, tout en vous assurant une plus grande stabilité.

Tout tailleur de haie, qu’il soit professionnel ou un simple apprenti, doit se familiariser avec la manipulation de ces matériels avant d’entreprendre le travail. Cela permettra d’éviter beaucoup d’accidents.

Les différentes variétés de Thuyas conseillées pour une plantation de haie

pli

Les 6 espèces du genre Thuya, malgré leurs différentes caractéristiques, peuvent toutes être plantées en haies.

Ce sont :

  • Le thuja occidentalis : Il est plus connu sous le nom vernaculaire de « thuya du Canada » ou aussi « thuya d’Occident ». En France, c’est le thuya le plus utilisé comme haie. Il est caractérisé par une croissance lente et n’atteint jamais la hauteur de 20 mètres.
  • Le thuja orientalis, appelé aussi thuya d’Orient ou thuya de Chine : Sa hauteur maximale est de 10 mètres. C’est une espèce qui craint l’humidité et les vents froids.
  • Le thuja plicata ou thuya géant : Il est originaire de la Californie aux États-Unis. Comme son nom l’indique,  il peut atteindre 50 mètres de hauteur.
  • Le thuja standishi : Le thuya de Japon, caractérisé par une forme ovoïde, est très touffu à la base.  Il aime l’humidité et les sols frais.
  • Le thuja koraiensis ou thuya de Corée : Avec ses 10 mètres de hauteur, ce petit arbre conique se caractérise par ses ramilles retombantes.
  • Le thuja sutchuenensis : Le thuya de Sichuan est une espèce menacée.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s