Nos conseils pour choisir sa pompe à chaleur

Nos conseils pour choisir sa pompe à chaleur

Un indispensable en été comme en hiver, la pompe à chaleur ou plus communément appelée PAC ne se choisit pas par hasard. À titre de rappel,  il s’agit d’un appareil qui peut transformer les calories dans l’air, l’eau ou le sol afin de chauffer une pièce de manière uniforme.

Pratique, mais surtout facile d’utilisation, ce genre d’appareil séduit de plus en plus de particuliers ces dernières années. Si bien que les marques se sont attelées à proposer plusieurs modèles en la matière afin de pallier à tous les besoins.

Comme il s’agit d’un investissement de plusieurs centaines d’euros, se faire accompagner par un expert en la matière pour être sûr de faire le bon choix semble être de mise.

Mais, en plus, vous attardez sur quelques détails vous facilitera certainement la tâche. Quels sont-ils ? Le point.

À chacun sa pompe à chaleur

Il ne suffit pas de copier le voisin pour choisir votre pompe à chaleur. En effet, le matériel idéal variera en fonction des besoins de chacun, ou plus précisément, de la taille de la pièce dans laquelle l’appareil va être placé.

Pour rappel, une pompe à chaleur peut produire dans les 3 à 5 kWh à partir de 1 kWh d’électricité. Sur la base de cette information, vous devez choisir votre équipement. Ceci vous évitera de payer davantage pour un appareil dont vous n’avez pas besoin au final.

Afin d’évaluer la puissance d’une pompe à chaleur PAC, vous devez vous baser entre autres sur le coefficient de performance.

Plus celui-ci est élevé, plus vous aurez droit à un équipement de grande performance.  Pour information, ce coefficient est calculé sur la base de la température extérieure. Autrement dit, une pompe à chaleur peut être de qualité ou non en fonction des régions.

Pour comparer les offres de pompe à chaleur, en se basant notamment sur le coefficient de performance, il faut prendre uniquement en compte le COPA ou le COP saisonnier. Il peut varier d’un modèle à un autre et en fonction des marques.

Vous pouvez également utiliser les températures de référence sur le France pour estimer la qualité et la performance d’une pompe à chaleur. Ce sont des indications moyennes du climat d’une région à une autre.

Par exemple dans le Sud-est, ce sera de -3 °C contre -9 °C dans le Grand Ouest. La formule à utiliser étant : la puissance d’une pompe à chaleur est égale au volume multiplié par le coefficient de construction multiplié par la différence de température. Le résultat sera exprimé en kW.

Tout dépend de votre bâti

fire-2086370_1280

Outre la taille de la pièce, il faudra aussi prendre en compte l’état du bâti pour être sûr de faire le bon choix. Notamment, les besoins diffèreront pour une nouvelle construction qui obéira aux normes d’isolations en vigueur et pour une ancienne construction qui aura besoin d’un équipement beaucoup plus performant.

Le coefficient de construction est un détail important à prendre en compte pour le choix de votre appareil. Il varie entre 1.6 et 0.6 en fonction de l’état de votre immeuble. 1.6 étant le coefficient pour une maison très mal isolée et 0.6 pour une construction dans les normes RT 2012.

Une évaluation de l’état des lieux par un professionnel vous permettra de mettre l’accent sur le genre de bâtiment que vous avez et sur les meilleures pompes à chaleur à acheter en conséquence.

Prendre en compte les installations déjà existantes

En outre, vous devez prendre en compte les installations déjà existantes pour le chauffage de la maison. En fonction que vous ayez adopté un radiateur, un plancher chauffant ou autres systèmes de chauffer la pièce, il faudra choisir une PAC différente.

Le cas échéant, l’entretien d’une pompe à chaleur et son fonctionnement au quotidien engagera davantage de frais.

Différents types de pompe à chaleur

Il convient de noter qu’il existe plusieurs types de pompe à chaleur sur le marché.

On peut entre autres les classer en 3 grandes catégories dont chacune s’adapte à un besoin spécifique :

  • Le PAC aérothermique pour un chauffage par l’air
  • Le PAC géothermique pour un chauffage par le sol
  • Et un PAC hydrothermique pour un chauffage par l’eau.

Si les deux premières catégories peuvent être utilisées dans n’importe quel bâti, la dernière semble plutôt s’adresser à des nouvelles constructions. Et pour cause,  son installation est pour le moins complexe. En outre, elle nécessite la réalisation de quelques démarches administratives.

Rénovation ou nouvelle construction ?

dilapidated-983952_1280(8)

Selon les professionnels, le besoin et le choix en pompe à chaleur peuvent aussi varier selon le projet de chaque propriétaire. Dans une cadre d’une rénovation par exemple, afin de ne pas engager de surcoût, il est plus conseillé de choisir les PAC Air/eau pour le chauffage de l’air.

Ces dernières sont amplement suffisantes pour vous permettre de profiter d’un maximum de confort. En fonction des modèles et des marques, le chauffage peut couvrir une large pièce.

Pour les constructions toutefois, vous pouvez vous permettre le PAC air et eau. Les modèles haut de gamme en la matière peuvent même remplacer votre ballon d’eau chaude.

Une pompe à chaleur mixte de préférence

Les grandes marques proposent différents types de pompe à chaleur. Il y a entre autres celle à basse température qui promet une diffusion entre 35 et 45 ° en moyenne. Elles fonctionnent notamment avec un radiateur classique et assure un confort d’utilisation optimal.

Il y a aussi le PAC à haute température, qui diffuse jusqu’à 65 °C. C’est la solution idéale pour ne pas avoir à remplacer votre radiateur à haute température dans le cadre de la remise aux normes de vos installations.

Mais pour un rendement optimal et sûr, on conseille davantage le PAC mixte. Les appareils de cette catégorie assurent une diffusion optimale et homogène de la température, et ce, dans n’importe quelle pièce.

Une question de budget

money-2724241_1280(11)

Bien évidemment, le choix de votre pompe à chaleur doit aussi prendre en compte une question de budget. Pour ceux dont le financement est assez petit, tenter les modèles les moins chers du marché, sans pour autant lésiner sur la qualité du matériel et sa performance est de mise.

On conseille pour ce genre de situation le PAC aérothermique. Comme susmentionné, ce type d’appareil permet le chauffage par l’air de l’air et de l’eau.

Toutefois, choisir une pompe à chaleur aérothermique peut avoir quelques inconvénients. Notamment, vous devez adapter votre équipement de chauffage en conséquence. Le PAC ne fonctionne qu’avec un radiateur ou un système de chauffage par le sol.

En outre, la performance d’un PAC aérothermique peut varier en fonction de votre région. Pour un maximum de confort, avoir un climat doux est nécessaire.

Toutefois, puisqu’il est question de budget, sachez que vous pouvez profiter de nombreux systèmes de financement pour le remplacement ou l’installation d’une pompe à chaleur. Ainsi, vous pourriez vous permettre davantage de choses, et ce, à moindre coût.

Eco PTZ, crédit d’impôt, subventionne Anah et bien d’autres encore sont disponibles, pour la plupart, sans condition de revenus et sont cumulables afin de réduire au maximum vos dépenses.

Un professionnel pour vous aider

La meilleure solution, pour éviter de faire le mauvais choix et de mettre en péril votre confort, est de faire appel à un professionnel chauffagiste. Ce dernier vous aidera également dans l’installation et l’entretien de votre équipement.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s