Comment trouver le bon artisan pour ses travaux ?

Comment trouver le bon artisan pour ses travaux ?

Lorsque vous sentez ne pas avoir l’étoffe d’un bricoleur ou que les travaux à réaliser sont trop importants, il est plus judicieux de solliciter l’aide d’un artisan qualifié. Ce dernier est le garant de la réussite des travaux, que ce soit d’aménagement, de réparation ou de dépannage.

Le succès de tous les travaux repose entièrement sur les épaules de cet acteur incontournable. Ainsi, le choix de ce professionnel doit être fait de la manière la plus minutieuse possible.

De quel projet s’agit-il ?

work-3480187_1280(16)

La définition du projet constitue la première étape pour rechercher un bon artisan. L’objectif, ainsi que les besoins et le budget doivent être définis au préalable, dans le cadre d’un projet de construction.

En effet, en plus des artisans du bâtiment, des professionnels dans la rénovation de l’habitat, notamment un menuisier, un charpentier, ou un couvreur, ainsi qu’un électricien, un maçon, un peintre, un plombier ou encore un carreleur, peuvent également intervenir.

Quel artisan choisir ?

wood-working-2385634_1280(3)

Trouver le professionnel capable de mettre en œuvre le projet ainsi défini constitue la seconde étape.

De nos jours, il existe plusieurs moyens qui permettent de trouver un artisan du bâtiment qualifié et sérieux en qui vous allez confier votre chantier, avec un rapport qualité/prix correct et des garanties pour tenir les délais.

  • Les recommandations des proches

Qu’on habite à Paris ou ailleurs, pour trouver un bon artisan, rien n’a encore jusqu’ici remplacé le bon vieux bouche-à-oreille. Afin de trouver la perle rare, le réseau des entourages, des connaissances, et des collègues constitue une importante source d’informations qui peut aider dans les recherches.

Cette vieille méthode de grand-mère est encore très efficace. On peut facilement se rendre compte du travail accompli par l’artisan en se rendant directement chez les proches chez qui il a déjà effectué des travaux.

  • Les plateformes dédiées

Avec le grand développement des nouvelles technologies d’information et de communication, le meilleur et le plus sûr moyen de trouver un bon artisan consiste à consulter les sites spécialisés sur internet. En plus du profil de chaque artisan ou d’un collectif d’artisans, il est possible d’y consulter les adresses.

  • Les sites de mise en relation d’artisans avec des particuliers

De nos jours, ce genre de plateforme foisonne sur internet. Ces sites permettent, grâce à leur réseau d’artisans, de trouver facilement un professionnel du bâtiment.

  • Les sites de jobbing

Ces sites se caractérisent par le fait que ce sont des particuliers qui y proposent leurs services. Cela moyennement une compensation financière moins chère que celle d’un artisan professionnel.

Ces sites sont généralement destinés aux petites interventions. Ils sont particulièrement intéressants pour ceux qui réalisent des travaux qui ne nécessitent que peu de matériel et qui n’exigent pas de garantie sur le long terme.

  • Les annuaires officiels des artisans

Ces deux dernières décennies ont vu l’explosion du nombre d’annuaires des artisans du bâtiment. Ainsi, ceux qui veulent trouver des professionnels via ces annuaires sont vivement recommandés d’utiliser uniquement les annuaires officiels car seuls les artisans dont le nom y figure sont reconnus pour leur savoir-faire dans leur domaine.

Au niveau des départements, les Chambres de Métiers et de l’Artisanat ont chacun leur propre site.

Un annuaire établi par la Confédération de l’Artisanat et des Petites Entreprises du Bâtiment ou CAPEB peut également être utilisé, ainsi que l’Annuaire des artisans Reconnus Garants de l’Environnement ou RGE. Comme le Qualibat, cette qualification permet au professionnel qui la détient de mettre en avant ses compétences.

De même, si une société obtient la qualification RGE, elle est reconnue pour la qualité de son travail. De ce fait, elle est engagée dans une démarche de conseil pour l’amélioration du confort d’un logement.

Dans le cadre de cette amélioration des travaux destinés au confort des logements, l’État a également son propre site avec son annuaire.

Comment être sûr de la qualité de la prestation ?

question-mark-2123967_1280(29)

Pour bien choisir un artisan, en plus des moyens de recherche utilisés, il faut avoir de bons réflexes et connaitre certaines bases et astuces. Il est donc très important avant tout accord de s’assurer de la fiabilité de l’artisan et de la qualité de ses prestations.

La qualité des matériaux utilisés, ainsi que la gestion de son chantier sont aussi concernés. Il convient aussi de savoir ses obligations légales, ainsi que ses certifications et qualifications.

Les documents à vérifier

checklist-2077020_1280(1)

Les documents suivants doivent être vérifiés en priorité car ils constituent des éléments permettant de répondre à toutes ces questions.

  • L’enregistrement au répertoire des métiers

L’artisan doit être immatriculé au répertoire des métiers. Cette immatriculation va lui permettre d’obtenir un numéro qui doit figurer sur ses devis et ses cartes de visites. Au cas où l’artisan exerce sous le régime de l’auto-entrepreneuriat, en plus de son immatriculation au répertoire des métiers, si son activité assure l’essentiel de ses revenus, il doit également disposer d’un SIRET.

Dans le cas d’une entreprise, elle doit être enregistrée à la chambre des Métiers et de l’Artisanat ou au registre du Commerce et des Sociétés. Elle doit également posséder un numéro unique, le SIREN ou le SIRET, qui permettra de l’identifier.

Les attestations d’assurance

coins-1523383_1280(11)

Pour être en règle, les artisans et les entreprises du bâtiment, doivent obligatoirement souscrire à différentes assurances, notamment :

  • La responsabilité civile professionnelle qui permet de couvrir les éventuels dégâts matériel durant les travaux. Cette assurance garantit aussi les éventuels dommages physiques que les travaux pourraient causer à quelqu’un d’autre.
  • L’assurance décennale, appelée aussi garantie décennale, assure, comme son nom l’indique, les travaux liés à l’ouvrage durant 10 ans. Sur le plan légal, l’artisan est responsable de ses travaux pendant les 10 années qui suivent leur réalisation. Ainsi, pour se tenir à l’abri des malfaçons, des défauts ou d’autres imperfections qui pourraient se présenter après la réalisation des travaux, l’artisan doit souscrire ce type d’assurance.
  • Pour couvrir les désordres et les défauts de conformité durant la première année suivant la réception des travaux, la garantie de parfait achèvement doit également être souscrite.
  • Au cas où les dates de début et de fin des travaux ne seraient pas respectées, le remboursement est possible grâce à la garantie du délai de livraison.

La souscription à ces toutes ces assurances permet d’éviter les longues et pénibles procédures judiciaires qui pourraient survenir en cas de litige.

Les certifications ou labellisations

certified-1726359_1280

En fonction des activités exercées par l’artisan ou l’entreprise, il existe différentes certifications. Pour le bâtiment, il y a le label Qualibat. Il y a aussi le Qualibois qui est destiné à la construction bois, et pour la rénovation énergétique, la certification RGE est délivrée.

Il existe d’autres qualifications qui sont réservées spécifiquement aux installateurs d’appareils à énergie renouvelable et constituent des garanties de savoir-faire dans le conseil et la pose d’équipements.

On peut citer entre autres Qualit’Enr, dont Qualisol pour le solaire thermique, QualiPV pour le photovoltaïque et Qualipac pour les pompes à chaleur. Toutes ces certifications sont délivrées après la constitution d’un dossier qui précise l’activité du professionnel, avec des pièces justificatives à l’appui. Pour toutes les parties prenantes à un projet, notamment les clients, les fournisseurs, les  assurances et les banques, elles constituent un gage de sécurité et permettent surtout d’éviter les mauvaises surprises.

Pour réaliser certains travaux, il est vivement conseillé de choisir un artisan qui possède certaines qualifications ou certifications.

Pour pouvoir bénéficier des crédits d’impôt sur des travaux d’économie d’énergie, il est obligatoire, depuis le 1er juillet 2014, de passer par un artisan “Reconnu Garant de l’Environnement” ou RGE.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s