Comment poser du bidim ?

Comment poser du bidim ?

Le bidim est un géotextile. Il a commencé son apparition dans le BTP. Aujourd’hui, il est très utilisé dans l’agencement d’extérieur. Il a l’avantage d’être robuste, esthétique, mais surtout aussi écologique.

Des détails qui n’ont pas manqué de le propulser dans les must have de tout aménagement. Que ce soit pour les allées de votre jardin, ou pour les fonds de bassin, le bidim est un allié incontestable. Et sa facilité d’utilisation ne gâche rien.

Vous avez un projet en cours ? Vous avez besoin de bidim ? Vous n’avez pas besoin d’engager un professionnel pour ce faire. Voici un guide qui vous montrera comment poser du bidim.

Pourquoi le bidim ?

Mais avant tout, il faut en apprendre davantage sur les réelles utilisés de ce géotextile. Cela vous permettra de relativiser sur son prix, et de bien vous en servir à l’avenir.

  • Pour un meilleur entretien des allées

Le géotextile tissé ou non tissé est surtout utile pour faciliter l’entretien de vos allées et de votre jardin. Fait de polypropylène, il limite notamment l’apparition des mauvaises herbes. Et rassurez-vous, il n’est pas toxique pour autant. Il est d’ailleurs bon pour l’environnement et est recyclable en cas de besoin.

  • D’un point de vu esthétique

Mais c’est surtout l’esthétisme qui a convaincu les paysagistes d’en faire usage. Et pour cause, c’est un matériau très résistant qui empêchera les graviers par exemple de s’enfoncer dans le sol. De quoi optimiser la robustesse et la stabilité de votre allée ou de n’importe quelle infrastructure du jardin.

  • Dans quel cas utiliser le bidim ?

Outre les grands travaux, le bidim est aujourd’hui très renommé pour la réalisation de quelques chantiers d’aménagement chez des particuliers. Entre autre, on peut citer la construction d’une terrasse ou d’une coure en gravier, l’installation d’une pelouse synthétique dans la coure ou même pour le fond d’une piscine et bien d’autres encore.

Vous avez envie d’un terrain d’entrainement ? Le bidim est un incontournable.

  • Quand utiliser le bidim ?

Généralement, le bidim est posé après les travaux de terrassement et d’aplanissement. Pour garantir son efficacité, vous devez tout de même préparer le terrain. Ceci aura également pour but d’assurer la stabilité de la structure.

Comment choisir son bidim ?

Le choix du bon bidim est la première étape de la pose. En effet, vous avez plusieurs possibilités en la matière sur le marché. Les prestataires vous permettre de varier le coût de votre projet en fonction de vos besoins. En règle général, plus le matériau pèse lourd, plus il sera robuste, et bien évidemment, plus il coutera plus cher.

  • Quelle densité ?

En moyenne, le bidim le plus utilisé est celui d’une densité de 100 à 120 g par m3. C’est un accessoire idéal pour les travaux d’aménagement d’extérieur. Mais pour les chantiers de grande importance, les choses sont différentes.

  • Commander en ligne

Il existe de nos jours, des plateformes dédiées qui proposent du bidim à moindre coût. En quelques clics, vous aurez fini de passer commande.

Vous avez également plusieurs alternatives en la matière auprès des magasins de bricolage. L’avantage de se déplacer est que vous pouvez profiter des conseils et du savoir-faire des vendeurs afin d’être sûr de faire le meilleur choix.

  • Prendre du bidim d’une taille supérieure

Pour éviter les complications, il faut toujours prévoir une marge de manœuvre lors de l’achat de votre feutre. Ainsi, ne commandez pas la taille exacte de la superficie à couvrir.

Les étapes de la mise en place

Entrons maintenant dans la pose en elle-même. Bien que relativement facile, la pose de bidim nécessite une certaine minutie et rigueur, en plus de quelques préparations. Il en va de son efficacité.

  • Préparer le sol

Bien évidemment, et comme susmentionné, vous devez commencer par la préparation du sol. Comme tous travaux de construction, les démarches pour se faire ne changent pas : terrassement, nettoyage, etc.

Lors de cette préparation, vous devez aussi prendre soin de débarrasser le sol de mauvaises herbes. Le but ici est d’optimiser l’esthétisme de la pose. En ce sens, vous devez disposer de quelques outils propres à tout bon jardinier.

  • Quelques fondations

C’est surtout utile pour les travaux de gros œuvres comme la construction d’une allée ou l’aménagement d’un jardin en gravillons. Il faut avoir des fondations solides afin de garantir la stabilité de la structure. Question de sécurité oblige.

  • Les spécificités de l’installation d’une piscine hors sol

Si vous comptez utiliser le géotextile pour l’installation d’une piscine hors sol, vous devez avant la pose, placer des bases solides. Généralement, il s’agit d’un lit de sable. Ici, la finalité n’est pas seulement de garantir la stabilité du bassin, mais aussi de le protéger des cailloux et autres éléments qui pourraient percer la structure externe.

Après avoir posé le lit de sable, mouillez le tout et tassez-le pour faciliter la pose.

  • Dérouler le bidim

Prenez votre temps pour ne pas abîmer la structure. Dérouler le bidim sur toute la surface à couvrir. Il devrait rester des places libres sur les rebords. Cela vous permettra une meilleure circulation et utilisation de l’espace.

Vous devez ensuite fixer ce dernier pour un peu plus de solidité. Pour ce faire, vous avez plusieurs choix possibles, cependant, les clous sont les plus utiliséz. Ce qui ne vous empêchera pas d’opter pour des agrafes ou même du scotch si le bidim est destiné à accueillir des éléments légers.

Une fois le bidim en place, vous pouvez poser votre gravier ou vos accessoires de décoration. Et découper les rebords indésirables ou repliez-les pour meilleur rendu.

  • Que faire si je manque de bidim ?

C’est une situation qui peut arriver. La superficie à couvrir est telle qu’un seul feutre ne suffit pas à tout couvrir. Dans ce cas, il n’y a pas de craintes à avoir. Il est tout à fait possible de superposer les couches de bibim pour pouvoir couvrir facilement tout l’espace.

Par contre, il faudra fixer solidement l’endroit où les couches de feutres se superposent pour éviter les complications.

Le bidim pour une piscine encastrée

Ce n’est plus rare de voir des particuliers opter pour du bidim pour l’installation de leur piscine encastrée. C’est aussi un moyen pour garantir la solidité de l’infrastructure. Mais la pose du feutre dans ce cas est plus spécifique.

Bien sûr, vous commencerez toujours par aplanir le fonds du bassin. Après quoi, il est important de nettoyer le sol : enlevez les mauvaises herbes, mais surtout les cailloux et les éléments solides tranchants.

Une fois que le sol est prêt, il est obligatoire d’y verser du sable. C’est ce que l’on appelle fond de fouille. Il doit faire moins de 10 cm environ. Ce sera la base qui viendra accueillir votre bidim.

En d’autres termes, le bidim vient se placer avant la bâche pour une meilleure protection de la coque extérieure.

Nos 3 derniers articles:

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s