Comment arroser un cactus ?

Comment arroser un cactus ?

Le cactus est une plante de plus en plus présente dans les foyers. Ils attirent l’attention à cause de leurs formes variées : sphériques, raquettes, avec des fleurs ou des épines. Parfois, leurs aspects sont tout à fait surprenants.

Quelles que soient leurs variétés, le cactus requiert généralement peu d’entretien. Mais, cela n’empêche que ces plantes adaptées à la sécheresse ont tout de même un petit besoin en eau.

Les particularités de l’arrosage des plantes succulentes

cactus-4257285_1280

Les cactus appartiennent à la catégorie des plantes succulentes. Ce sont des plantes charnues qui ont la capacité de stocker l’eau dans les feuilles, les tiges et les racines. C’est de cette manière qu’ils supportent les longues périodes de sécheresse dans le désert.

Cependant, les arrosages sont importants pour leur bien-être à condition d’être apportés à bon escient.

  • Trouver le bon moment pour arroser le cactus

Comme pour toutes les plantes, l’arrosage du cactus est important en période de croissance. À ce moment, il fait une réserve d’eau. En général, cette période se situe entre le printemps et l’automne.

Certaines espèces font un repos végétatif en été ou une croissance hivernale. Pour distinguer le bon moment, vous devez observer votre plante.

Il est impératif que vous laissiez bien sécher le cactus entre deux arrosages. Soyez très attentif en observant les différents signes indiquant que votre plante a soif. Normalement, il aura tendance à se ramollir. Au moment de l’arrosage, il se regonfle.

Les différentes périodes pour arroser les plantes succulentes

cacti-1834749_1280

  • En période de repos végétatif

La majorité des plantes entre en repos en hiver. Les besoins en eau sont minimes, parfois inexistants. Un arrosage une fois par mois suffit amplement. Vous devez seulement l’asperger pour que le substrat ne se dessèche pas complètement. Sachez que les cactus placés en serre froide ne demandent pas à être arrosés.

  • En période de croissance

Lorsque vous constatez que la motte est sèche, vous devez l’arroser instantanément. Tout de même, les besoins ne sont pas identiques pour une plante placée à l’intérieur de la maison, sous la véranda ou à l’extérieur.

Pour celles qui sont à l’intérieur, effectuez un ou deux arrosages par mois. Les plantes installées dehors nécessitent un seul arrosage par semaine au printemps tandis qu’en été, il leur faut deux aspersions par semaine.

Toutefois, ces indications ne sont qu’à titre indicatif. Vous pouvez les modifier en fonction des besoins spécifiques des plantes, des précipitations et de la température ambiante.

La quantité d’eau nécessaire pour les cactus

drip-921067_1280(1)

Chacune des espèces a ses propres besoins en eau, cela dépend de sa région d’origine. L’erreur d’un débutant en jardinage est de mettre beaucoup d’eau au début. Pourtant, cet excès d’eau entraîne l’asphyxie et la pourriture des racines ainsi que la propagation du pourrissement dans l’ensemble de la plante. Pour éviter ce problème, voici les règles à suivre :

Veillez à ce que la quantité d’eau soit suffisante pour que la motte soit humidifiée pendant au moins deux jours. Elle doit être apportée au cactus sous forme de pluie fine.

Si possible, évitez les soucoupes qui retiennent l’eau stagnante. Ne jamais arroser abondamment un cactus qui sort tout juste de la période de repos. Vous risquez de le tuer.

Enfin, les cactus plantés dans les grands pots ou les variétés minimisées requièrent moins d’eau que les gros cactus ou ceux qui sont disposés dans les petits pots. En pleine terre, les plantes succulentes sont bien drainées et tout excès d’humidité disparaît très vite.

  • D’autres règles à suivre pour arroser correctement un cactus

Contrairement aux plantes normales, les cactus n’aiment pas trop les ambiances humides. De plus, ne mouillez jamais les feuilles et ne laissez pas les racines dans un terreau détrempé. Privilégiez les apports copieux, mais espacés qui humidifient la totalité de la motte.

Si vous faites un arrosage à l’arrosoir, laissez tomber le pommeau asperseur. Optez plutôt pour le goulot en début ou en fin de journée. Ainsi, les gouttelettes d’eau ne brûleront pas les feuilles sous l’effet de la loupe.

Le bassinage est aussi une autre option pour arroser les plantes succulentes en pot. Seulement, il faut laisser le pot troué trempé dans une bassine remplie d’eau peu profonde.

De ce fait, la plante n’entre pas en contact direct avec l’eau. Quand la surface du substrat commence à s’humidifier, retirez le contenant et laissez-le égoutter.

  • L’eau adaptée pour arroser les plantes succulentes

En général, toutes les variétés de cactus ont besoin d’une eau avec un potentiel hydrogène (pH) acide. Mais, l’eau du robinet a un pH basique, supérieur ou égal à 7. C’est une véritable source de bicarbonate qui risque de ralentir la croissance de la plante.

Pour régler cela, laissez les sels s’évaporer. Disposez l’eau d’arrosage à l’air libre pendant au moins 24 heures avant de l’utiliser sur la plante. Changez régulièrement la terre du pot. Il en est de même si l’eau est trop riche en chlore. Par ailleurs, vous pouvez aussi utiliser l’eau tempérée, déminéralisée ou encore l’eau de source.

Comment se passe l’arrosage des cactus en hiver ?

cactus-4000128_1280

En période hivernale, d’octobre à mars, vous ne devez pas commettre l’erreur de stopper définitivement les apports d’eau et d’engrais. Il faut juste les doser. Les plantes grasses comme kalanchoe, echeveria, crassula, demandent un arrosage fréquent, même si elles ne souffriront pas si vous les humidifiez qu’une fois par mois lorsqu’il fait froid.

Par contre, les plantes succulentes des forêts tropicales telles que les Epiphyllums sont plus spécifiques puisqu’elles vivent dans les jungles chaudes et humides tout au long de l’année. Évitez de les exposer à une température inférieure à 19 ° C. Arrosez-les régulièrement même si vous les plantez en serre chaude.

De leurs côtés, les cactus dorment en hiver. La baisse de température et de luminosité les plonge dans une période de repos. Ainsi, vous n’aurez pas à l’arroser depuis le mois d’octobre jusqu’en mars/avril.

Vous devez juste les mettre dans une pièce lumineuse, fraîche et maintenue hors du gel. Si leur substrat est totalement sec, il arrive à supporter les températures de 5 °C. D’ailleurs, certaines espèces comme les Echinocereus fleurissent au moment où les conditions de sécheresse et de froid sont réunies.

Si vous cultivez les cactus en pleine terre, vous ne devez surtout pas les arroser. Les précipitations suffisent amplement. Cependant, le sol devra être bien drainé pour que l’eau ne stagne pas au niveau des pieds.

L’endroit idéal pour le planter est dans une zone protégée pour qu’ils reçoivent moins de pluie. Placez votre plante sous un grand débord de toiture pour que la façade le protège bien contre le froid et le vent.

Fiche descriptive des cactus

cactus-4113567_1280

Tous les cactus appartiennent à la famille des Cactaceae. Cette catégorie compte plus de 2000 espèces de plantes, réparties en trois sous-familles. Les PereskioÎdées regroupent les cactus primitifs, les Opuntioïdées impliquent le figuier de Barbarie et les Cactoïdées rassemblent les cactées.

Originaires du sud des États-Unis, notamment du Mexique, les cactus sont généralement des plantes succulentes. Par définition, ce sont des plantes qui sont adaptées aux conditions extrêmes des zones désertiques. Pour faire face à la sécheresse, ils stockent les réserves de sucs et de liquide dans leurs tissus.

En revanche, toutes les plantes succulentes ne sont pas déterminées comme des cactus. Les cactus se distinguent par leurs aréoles. Ils présentent des petites excroissances avec des épines et des fleurs.

Entretien des cactus

cactus-3829985_1280

  • Hauteur et espace demandée

La hauteur et l’espace varient en fonction de l’espèce que vous cultivez. Certaines variétés peuvent aller de 0,5 cm à plus de 15 mètres. Ce que vous devez retenir c’est que sa croissance est très lente. Ainsi, ses besoins en espace varient d’année en année.

  • Type de sol

Les cactus poussent habituellement dans un sol bien drainé puisqu’ils ont tendance à pourrir très vite lorsqu’il y a trop d’eau. Vous devez d’abord mettre une couche de gravier au fond du contenant puis un substrat. Ce sera un mélange à parts égales de sable, de terreau et de terre. Terminez en rajoutant une couche de sable ou de petits graviers sur la surface. Le pot peut être en plastique ou en terre cuite.

  • Exposition

La lumière est l’élément primordial quand vous décidez de planter des cactus dans votre jardin. C’est le soleil qui assure leurs croissances, la floraison et la vigueur des cactées. En d’autres termes, il les conserve en bonne santé. Toutefois, il faut tout de même faire attention au soleil direct ainsi qu’aux diverses variations de température et de luminosité. Cela peut avoir des conséquences fatales sur vos plants.

Vous devez régulièrement retourner les pots pour qu’ils poussent d’une manière uniforme. Si vous les mettiez à l’intérieur, placez-les au bord de la fenêtre pour qu’ils bénéficient d’une meilleure luminosité. Cet emplacement est conseillé en période de croissance.

Les signes qui indiquent que votre cactus manque de soleil sont l’apparition de pousses effilochées et pâles. Parfois, des aiguillons moins beaux font surface. Certaines espèces ont juste besoin d’une courte période d’éclairage pour pouvoir fleurir.

Au cas où l’éclairage dans votre appartement est insuffisant, vous pouvez mettre un miroir à côté de votre pot. Cette technique apportera un supplément de lumière.

  • Multiplication des cactus

Les cactées se multiplient de différentes manières, soit en bouture, en greffage ou en semis. Mais, elles se prêtent mieux au bouturage. Vous obtiendrez de nouvelles pousses très rapidement.

Pour ce faire, découpez un tronçon puis laissez-le sécher durant quelque temps avant de le mettre en terre. La méthode du semis est conseillée pour avoir de nombreuses variétés différentes.

Cependant, elle ne convient que si vous avez une serre, car les plants demandent beaucoup d’entretien. En ce qui concerne le greffage, les plantes que vous obtiendrez auront une mise assez longue.

  • Floraison des cactus

Toutes les fleurs du cactus fleurissent régulièrement au printemps après la période de repos. Pour fleurir correctement, cette plante a besoin de passer tout l’été en dehors de la maison, à l’air libre.

Au lieu de le brusquer, placez-la d’abord près de la fenêtre, puis à mi-ombre et enfin au soleil. Arrosez-la copieusement une ou deux fois par semaine si la température est trop élevée.

Quand l’hiver fait son apparition, remettez votre pot dans une pièce bien fraîche et sèche. De cette manière, vous aurez une très belle floraison l’année qui suit.

Voici cinq variétés de cactus qui fleurissent facilement tout au long de l’année :

–Le Rebutia très connu dans les jardineries. Leurs floraisons varient en fonction des hybrides et se déclinent en plusieurs couleurs.

–Le Chamaecereus ou cactus cornichon est le plus populaire des cactus de grands-mères. Il est très apprécié pour sa longue floraison.

–Le Mammillaria se caractérise par une fleur en couronne au sommet de la plante.

–Le Gymnocalycium ou cactus-araignée est une plante increvable. Il produit de grandes fleurs tout l’été.

–l’Astrophytum est le cactus idéal pour les enfants. Il ne comporte aucune épine et offre une éphémère floraison.

Rempotage des plantes grasses

ecology-2985781_1280(1)

Le printemps reste le moment opportun pour mettre de l’engrais à vos plantes. Cet ajout permet de rafraîchir la terre et de favoriser la croissance du cactus. En général, les jardiniers rempotent trois fois par an.

Quand vous voulez rempoter, il faut que la terre soit bien sèche. Tenez-le bien dans un papier journal pour ne pas vous blesser. Tapotez sur les côtés du pot pour décoller la terre. Par la suite, nettoyez les racines en enlevant celles qui sont desséchées ou molles.

Faites bien attention, le nouveau contenant doit avoir un diamètre un peu plus grand que l’ancien. L’arrosage est déconseillé après le rempotage, il faut attendre quelques jours pour que les racines aient le temps de s’adapter.

Maladies des plantes grasses

La maladie principale qui touche les plantes grasses ainsi que les cactées est la pourriture. Les champignons responsables de cette maladie se propagent à cause de l’excès d’humidité. Ainsi, raisonnez bien vos arrosages.

Il y a aussi d’autres épidémies comme la cryptogamique, du genre botrytis. Pour y remédier, taillez directement les parties affectées pour éviter la propagation de l’infection. Les acariens et les cochenilles adorent les plantes grasses. Un balayage au pinceau imprégné d’eau savonneuse suffit à les enlever.

Quelques fois, les coups de soleil provoquent des taches blanchâtres ou jaunes sur la plante. Quelques semaines après, une croûte beige plus dure se forme. C’est le signe d’une exposition brusque à la luminosité.

Les réflexes courants que vous devez avoir pour éviter que les ravageurs et les maladies affectent votre cactus est de désinfecter tous vos matériels. N’oubliez pas d’ajouter un peu d’engrais, d’améliorer la fertilité et l’activité du sol.

Les variétés de cactus par famille

cyprus-1397510_1280

Comme il a été dit plus haut, il y a trois sous-familles de cactée. Chacun d’entre eux regroupe des espèces et sous-espèces dont voici les détails.

  • Les Opuntioïdées

Cette variété comprend : Opuntia, Pterocactus, Pereskiopsis, Tacinga et Quiabentia.

  • Les Péreskioïdées

Cette famille rassemble les cactus du genre Pereskia, qui à leurs tours regroupe une vingtaine de sous-espèces. Ces derniers n’ont pas l’apparence de cactus, mais d’un arbuste à feuilles.

  • Les Cactoïdées

Les Cérées sont répartis de la manière suivante :

–Les Céréinées présentent le Cereus ou cactus cierge et le Myrtillocactus. Cette seconde espèce est un cactus arborescent, cylindrique avec de jolies fleurs blanches.

–Les Echinopsidinées tels que l’Espostoa pousse en Équateur ou aux Andes. C’est un cactus colonnaire avec des côtes très épineuses.

–Les Hylocérinées comme les Rhipsalis présentent de minces tiges retombantes sans épines.

Les cactées sont subdivisées comme suit :

–les Néoportérinées à savoir le Notocactus ou le parodia.

–Les Cactinées dont le Disocactus appartient à ce groupe. Cependant, il ne ressemble pas à un cactus puisqu’il a de longues tiges retombantes.

–Les Echinocactées présentant le Ferocactus. C’est un cactus colonnaire, mais qui s’allonge et devient cylindrique.

Les variétés de cactus par formes

cactus-2190923_1280

L’une des manières les plus simples pour classer les cactus est de les catégoriser suivant leurs formes.

En tout, il y a sept catégories :

  • Les cactus candélabre et cierge

Appelée cactus colonnaire, cette variété regroupe les espèces ayant une forme en colonne. Le cierge a une forme simple tandis que le candélabre comporte plusieurs colonnes. C’est une espèce typique dans le désert mexicain.

  • Le cactus sphérique

Connu aussi sous le nom « cactus globulaire » ou « cactus boule » est de forme sphérique, arrondie. Il comporte des épines et peut être isolé comme le Mammillaria ou le Ferocactus. Il peut également être entouré de plants plus petits comme l’Echinopsis.

  • Le cactus raquette

Comme son nom l’indique, les palettes sont plates, ovales ou cylindriques exactement comme l’apparence des raquettes de tennis. Le Figuier de Barbarie est l’une des espèces les plus réputées dans cette catégorie.

  • Le cactus plat

Ici, les tiges ressemblent vaguement à des feuilles. Le Schlumbergera ou « cactus de Noël » est une variété qui présente de belles fleurs.

  • Le cactus grimpant

Typiques de la forêt équatoriale humide, les tiges de ce cactus entourent les arbres. L’Hylocereus Undatus est connu pour son fruit dénommé « pitaya » ou « fruit du dragon ».

  • Les cactus buissonnants

Les tiges forment des buissons chargés d’épines comme celui du Cylindropuntia imbricata. Cette plante fleurie de très jolies fleurs roses.

Il existe encore d’autres variétés de cactus avec une apparence bizarre, cristée ou monstrueuse. Comme le cas de l’Austrocylindropuntia cylindrica cristata ou le Cereus perunianus monstruosus cristata. Ces plantes prennent une forme ondulée et tourmentée.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s