Comment faire un faux plafond ?

Comment faire un faux plafond ?

Pour des raisons d’esthétique et de confort, installer un faux plafond peut s’avérer être utile. Dans la majorité des nouvelles constructions, c’est le genre de travaux de finition que l’on ne peut éluder. Cela garanti notamment une décoration de goût dans l’intérieur de la maison.

La solution la plus pratique et la plus rapide pour installer un faux plafond serait de faire appel à un artisan. D’autant plus qu’il n’en manque pas sur internet de nos jours. Mais pour ceux qui aiment mettre la main à la pâte, et ceux qui veulent aussi faire des économies dans la rénovation de leur maison, voici un guide qui vous facilitera la réalisation de ce type de travaux.

Faire un devis de vos travaux

Combien même vous n’allez pas faire appel à un artisan professionnel, le passage par un devis est crucial. Cela permettra entre autres de mieux gérer le budget et de vérifier que l’on a bien tous les outils indispensables pour la réalisation du chantier.

Pour information, le devis varie selon la superficie à couvrir par le faux plafond. Ainsi, bien évidemment, vous allez devoir commencer vos chantiers par une prise de mesures.

  • Les suspentes

Les suspentes se déclinent actuellement en plusieurs sortes sur le marché. Tout dépend surtout de la structure de base sur laquelle vous allez travailler. Dans tous les cas, pour une remise à niveau réussie, on vous conseille de choisir des articles de 25 cm de long environ.

  • Des fourrures

Les fourrures viendront combler les suspentes. Ils soutiendront les isolants et les plaques de placo qui serviront à la mise en place du faux plafond. Encore une fois, vous avez le choix entre plusieurs modèles dans les rayons des magasins de bricolage. Généralement, si vous avez choisir des suspentes F530, vous devez avoir des fourrures F530 également.

  • La laine minérale pour l’isolation

Mettre en place un faux plafond ne se fait pas uniquement dans le but de gagner en esthétique. C’est aussi un moyen afin d’optimiser l’isolation thermique de la maison. Raison pour laquelle, il faut aussi se prémunir de laine minérale pour votre projet.

  • Des plaque de plâtre placo phonique

Et bien évidemment, vous aurez besoin d’une plaque de plâtre placo phonique. Ces derniers s’adaptent parfaitement à n’importe quel support et permettront de peaufiner le confort de la pièce en apportant un peu plus d’isolation acoustique.

  • Un lève-plaques

Et dans la mesure du possible, afin de vous faciliter la réalisation des travaux, on vous conseille de louer un lève-plaques. Plusieurs styles sont notamment disponibles sur les plateformes de location entre particuliers par exemple.

Entrons dans le vif du sujet

Le devis étant établi et tous les matériaux réunis, entrons dans le vif du sujet : l’installation d’un faux plafond. Attention cependant, on tient à remarquer que la durée de ce chantier varie au cas par cas.

Tout dépend de votre niveau en bricolage, mais aussi de la taille de la pièce dans laquelle vous allez travailler. Il faudra donc faire preuve de patience.

  • Préparer la zone d’intervention

La préparation de la zone d’intervention est indispensable, peu importe le type de projet de rénovation et/ou de construction que l’on souhaite faire. Il en est de même donc pour l’installation d’un faux plafond. Il en va de la réussite des travaux.

Quand il est question de préparation, il faut notamment marquer les différents emplacements des suspentes, mais aussi nettoyer la base de la structure : toile d’araignée, poussière et autres doivent être enlevé. Pour éviter les problèmes de santé liés à ce type de travaux, porter une tenue adaptée, et notamment un masque jetable.

  • Fixer les suspentes

Après quoi, il faudra fixer les suspentes. Pour ce faire, vous avez le choix entre des vis, idéal pour les bois et les plâtres, ou les chevilles si vous travaillez sur une structure en béton.

Pour la fixation, vous devez respecter certaines normes. Entre autres, il faut avoir tout au plus une distance 60 cm entre les lignes d’ossature, à savoir selon la longueur de la pièce, et 1,20 m entre les points de fixation à savoir dans le sens de la largeur de la pièce.

La première suspente doit également être placée à quelques centimètres du mur. Ce sera la base de vos repères. Pour la fixation, on vous conseille de visser deux fois vos suspentes. Il en va de la solidité et de la stabilité de la structure.

  • Placer les fourrures

Une fois toutes les suspentes en place, il faudra maintenant fixer les fourrures ou dit plus communément des « rails ». Ces derniers doivent être découpés selon la taille de la pièce. Mais si vous avez une pièce supérieure à la taille des fourrures, il est toujours possible d’en assembler deux à l’aide d’une éclipse.

Une fois que les fourrures sont placées à chaque suspente, il faudra les visser pour un peu plus de solidité.

  • Installer la laine d’isolation

La base de votre faux plafond est maintenant en place. Il reste à en peaufiner le caractère isolant. Et pour ce faire, vous allez devoir travailler avec de la laine d’isolation.

Il sera question de la découper selon la taille entre deux solives, ou poutres comme on sait si bien le dire. Prenez soit de prendre un centimètre en plus lors de la découpe afin d’en assurer la performance isolante.

Une fois coupée, la laine devra être glissée entre les fourrures. Le revêtement craft devra être à l’extérieur.

  • Placer la plaque de plâtre

Il ne reste plus alors qu’à fixer les plaques de plâtre sur les suspentes et les fourrures. Pour ce faire, comme susmentionné, vous aurez besoin d’un lève plaque.

Il suffira alors de prendre une plaque, de la fixer sur la machine et de la remonter jusqu’à ce que cette dernière touche les armatures. Une manivelle vous aidera en ce sens. Une fois l’objectif atteint, il ne reste plus qu’à visser l’accessoire avec des vis spéciales.

Prenez soin de viser chaque point de fixation pour éviter les accidents et assurer la durabilité du faux plafond. Redescendez ensuite la manivelle et faites-en de même sur toute la surface.

  • Les finitions

Votre faux plafond est maintenant en place. Mais il reste un problème : le côté esthétique. On voit un peu trop encore les intersections entre les plaques, et il se pourrait que la couleur des plaques de plâtre ne soit pas à votre goût. Si tel est le cas, il vous restera à effectuer les travaux de finition, à savoir de peinture.

Prenez le temps tout de même de couvrir le sol pour éviter les traces de peinture sur le sol. Procéder notamment dans le sens de la largeur pour couvrir l’espace. Ce sera plus facile et plus esthétique.

Pour ce qui est du choix de la couleur, tout sera laissé à votre entière discrétion. Contrairement aux idées reçues, le plafond ne doit pas uniquement être blanc. On assiste à une nouvelle évolution de la décoration d’intérieur depuis quelques années. Vous pouvez même choisir le noir si l’envie vous en prend.

Nos 3 derniers articles:

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s