Fusible qui saute: que faire ?

Fusible qui saute: que faire ?

Tout le monde a vécu au moins une fois dans sa vie cette situation insolite. Un claquement sec et tout à coup, tout est noir, la maison est plongée dans l’obscurité. Le courant électrique est coupé.

Si cette situation vous arrive, la première chose à faire est de jeter un coup d’œil par la fenêtre. Ce petit geste tout simple vous permettra d’identifier l’origine du problème. Si tout le quartier est dans le noir, il y a une coupure générale d’électricité.

Vous ne pouvez rien faire. Il faut juste attendre et patienter jusqu’à ce que la lumière revienne. Si au contraire vous constatez que, seule votre maison n’est pas illuminée, ça veut dire alors que les plombs ont sauté.

Vous devez alors intervenir pour remettre la lumière en marche. Tâchez de rester calme. Sachez qu’une solution existe toujours. Ce petit article va vous guider et vous aider pour y voir plus clair.

Mais avant de vous expliquer les origines de cet incident et surtout de vous montrer que faire pour rétablir la situation, et ce avec toutes les précautions indispensables pour ce genre de problème, sachez que le vrai terme utilisé pour ce genre d’incident est « Les fusibles ont sauté ».  Le mot « plomb » vient du fait que le filament en plomb du fusible a fondu ou sauté et c’est devenu un langage familier.

Un fusible c’est quoi ?

Un coupe-circuit à fusible est le terme exact pour le dispositif mais il est diminué en fusible. Un fusible constitue, sans conteste, un des éléments les plus importants dans un circuit électrique.

C’est un dispositif monté en amont d’une source de courant pour assurer la protection d’une installation électrique, ainsi que les différents appareils électroménagers et électroniques que vous utilisez.

Dans la plupart des cas, un fusible est usuellement formé d’un boîtier isolant transparent, d’un fin fil métallique, le plus souvent en plomb. Cependant, il peut être aussi  en aluminium, en zinc ou en argent. Ce fil met en contact deux pièces de connexion situées aux deux extrémités du boitier.

Cette présentation nécessite l’emploi d’un porte-fusible qui va jouer le rôle de pont pour assurer le raccordement du fusible au circuit électrique. Le plomb, comparé aux autres métaux, possède une très basse température de fusion.

Lorsque l’intensité du courant est trop forte ou lorsqu’il y a une surcharge sur la ligne électrique, ou lorsque deux fils se touchent, le fil de plomb fond et empêche le courant de circuler. Ce dernier est bloqué et ne peut plus atteindre le secteur situé en aval du circuit. On peut dire alors que « le fusible a sauté ». Les dommages sont donc limités seulement au fusible qui, une fois remplacé, permet la remise en marche immédiate du circuit électrique.

Comment fonctionne un fusible ?

Tous les fusibles sont spécialement conçus de façon à permettre une coupure de courant et garantir ainsi une protection des appareils, mais surtout d’éviter de mettre le feu à toute la maison ou l’appartement.

Il assure aussi la remise en service du circuit électrique dès que le remplacement du dispositif défectueux est fait. Sur le marché, selon la norme CEI 60269, trois modes de fonctionnement de fusibles sont proposés aux utilisateurs :

  • Le fusible à usage général ou fusible gG : c’est le plus utilisé sur les installations domestiques. Il est conçu pour offrir une protection contre les surtensions et les courts-circuits.
  • Le fusible accompagnement moteur ou fusible aM : son utilisation est plutôt observée dans l’industrie. Il est très actif contre les courts-circuits.
  • Le fusible ultra-rapide : il est essentiellement employé pour assurer la protection des semi-conducteurs.

En fonction du temps qu’ils mettent pour couper le circuit électrique, les fabricants ont prévu quatre types de fusibles :

  • Le modèle FF ultra rapide : very fast en anglais, avec une vitesse inférieure à 1ms.
  • Le modèle F rapide : fast en anglais et flink en allemand, avec une vitesse comprise entre 1 et 10 ms.
  • Le modèle T retard : slow blow en anglais ou träge en allemand, qui a une vitesse comprise entre 10 et 100 ms.
  • Le modèle TT ou ultra retard : very slow acting en anglais, de vitesse comprise entre 100 ms et 1s.

Comment remplacer un fusible qui a sauté ?

Un fusible ne saute jamais sans raison. Dans la majorité des cas, le fusible saute parce que le circuit qu’il est censé assurer la protection a subi une surintensité causée essentiellement par l’utilisation simultanée de plusieurs appareils. Cela peut aussi être provoqué par un court-circuit dû au contact de deux fils de polarité opposée.

Avant de procéder au remplacement, vous devez impérativement identifier le secteur du circuit et les appareils qui ont causé la coupure. Une fois cette vérification terminée, vous allez débrancher tous les appareils. Il est aussi préférable de couper, mettre en position « OFF », le disjoncteur principal. C’est, en quelque sorte, un interrupteur qui permet de couper entièrement le circuit électrique de votre domicile.

Chaque fusible possède ses spécificités électriques, tension et intensité de courant propres. Pour remplacer un fusible défectueux, Il est formellement recommandé de le remplacer avec un modèle qui présente les mêmes caractéristiques.

Ces informations sont inscrites sur le corps ou sur les extrémités du fusible. Pour les novices en matière d’électricité, vous pouvez vous acquérir les mêmes modèles et types de fusibles au magasin en montrant ceux que vous voulez remplacer.

Après s’être assuré que le courant est coupé, vous allez identifier le fusible hors service. Dans la majorité des cas, un fusible qui a sauté présente en son milieu une ou des traces noires dues à la fonte du plomb.

En situation normale, cette partie du fusible est claire et translucide. Vous allez donc enlever le fusible qui a grillé avec un tournevis plat. Remplacez-le par un nouveau, puis relancez le disjoncteur principal.

Comment choisir un fusible ?

Vous pouvez obtenir le calibre voulu sur la majorité des appareils que vous utilisez ou sur les manuels d’instruction. Mais vous pouvez quelques fois procéder par instinct. De gros appareils voraces en énergie, comme les plaques électriques, demandent une intensité de courant élevé et nécessitent donc la pause de fusibles de gros calibre.

Par contre, les petits appareils qui n’utilisent qu’une faible intensité de courant, tels que les lampes de table ou les chargeurs de téléphone portable, auront besoin de fusibles de faible calibre. Si vous installez un fusible de petit calibre pour protéger un appareil qui consomme beaucoup de courant, le fusible va fondre très vite et l’appareil ne va pas fonctionner.

Toutes les anciennes installations électriques utilisent des fusibles pour assurer la protection des circuits. De nos jours, ce dispositif à fusion tend à disparaitre et cède la place aux disjoncteurs électromécaniques ou électroniques réarmables et réutilisables à souhait.

Ces derniers jouent le rôle d’interrupteurs qui permettent une coupure automatique si l’intensité du courant dépasse le seuil limite. L’utilisation de ces disjoncteurs présente un très gros avantage car elle offre un isolement total pour permettre une éventuelle intervention.

Par contre, les fusibles présentent l’inconvénient de ne pouvoir servir qu’une seule fois.  Ainsi, si par malheur votre fusible saute, pour pouvoir remettre en marche le courant, vous devez le remplacer.

Nos 3 derniers articles:

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s