Comment poser de la faïence ?

Comment poser de la faïence ?

La faïence est un décor. Idéalement, elle est parfaite pour les pièces humides car en plus de sa résistance à l’eau, elle est également très esthétique. Il faut noter qu’ici on parle bien de carrelage. Sachez que la pose des faïences nécessite, en plus des matériaux nécessaires, un savoir-faire bien précis.

Quelles peuvent être les raisons pour lesquelles on pose de la faïence ?

Avant toute chose, la faïence est une sorte de céramique qui possède des qualités particulières. En effet, ce produit est indémodable. Étant un genre de céramique, ce sont des matières minérales et d’argile qui composent la faïence.  Sauf qu’à la différence de la céramique, lorsque la cuisson arrive à sa moitié, on prend un émail en plomb ou en étain pour recouvrir le produit.

C’est cette opération qui lui procure un aspect lisse tout en lui donnant de la brillance et sert de limite à une porosité importante.

Le choix de la faïence idéale

Avant d’envisager de poser de la faïence, il faut d’abord que vous choisissiez son type. La différenciation se fait par rapport à l’emplacement qu’elle va avoir, à savoir : le mur ou le sol.

Effectivement, il y a des modèles qui feront preuve de beaucoup plus de résistance que certains autres, et donc, seront plus en adéquation avec les projets que vous avez. Le montant des produits dépend, non seulement des modèles, mais aussi de la taille des carreaux.

Les motifs peuvent également jouer un grand rôle sur le prix de la faïence. En principe, elle est facturée au minimum 20 euros le m2. Cependant, le prix peut arriver jusqu’à 150 euros le m2.

Les matériaux nécessaires pour la pose de la faïence

Le premier matériel est, en toute logique, le carrelage. Il faut aussi des croisillons pour joints ou des cales, ainsi que du produit pour joints. Vous aurez besoin de colle, d’un peigne à colle, d’un maillet en caoutchouc et d’une batte.

Pour l’adaptation de la forme, il vous faudra une carrelette qui servira à découper le disque. Pour les mensurations, une règle alu, un mètre, un niveau et un fil à plomb vous seront utiles. Pour terminer, il ne faut pas oublier la raclette en caoutchouc, l’auge, la truelle et la baguette en bois.

Comment doit-être la surface sur laquelle la faïence sera posée ?

Il est impératif que le mur où la faïence soit posée soit plat. Si cela n’est pas encore le cas, il faut procéder à l’égalisation de la surface à l’endroit des bosses ou encore des creux considérables. Il peut arriver que les trous aient besoin d’être rebouchés par un enduit mais lorsque le support est, au contraire, très lisse, il faut faire un piquetage léger ou une griffure à la meuleuse.

Ensuite, il faut utiliser un primaire qui améliorera l’adhérence du carrelage au support. Une fois que c’est fait, commencez à positionner les carreaux. Il est vrai que c’est beaucoup plus facile de débuter au sol avec un carreau entier mais le choix de celui au plafond est sans doute plus esthétique.

La position des carreaux doit suivre une ligne horizontale. Pour cela, vous pouvez utiliser une horizontale de référence afin de ne pas vous perdre.

La régularité de la pose

Faites un trait horizontal à l’aide d’un niveau ainsi que d’un cordeau.  La hauteur doit être équivalente à celle d’un carreau du sol, en rajoutant, en plus, l’épaisseur d’un joint. Une baguette de bois doit être clouée de manière horizontale sous le trait en question. La même baguette fera objet de guide en ce qui concerne les premiers carreaux.

La pose des carreaux du dessous attendra que la colle soit complètement sèche. Cette dernière doit être étalée sur 50 cm2 du support à l’aide du peigne à colle. Commencez par placer les premiers carreaux sur la baguette en utilisant les croisillons comme séparation.

Quant à la raclette,  elle servira à enlever l’excès de colle. Après 6 ou 7 carreaux, refaites toujours la vérification de l’horizontalité ainsi que de la planéité. Dans le cas où il y a un carreau qui dépasse, le maillet de caoutchouc et la batte de bois pourront servir à le tapoter.

Lorsque la pose du dernier carreau sera effectuée, il faut que vous enleviez les croisillons avant que la colle soit sèche.

Comment s’y prendre pour la réalisation des découpes ?

La réalisation des coupes droites nécessite l’utilisation de la carrelette. Pour ce faire, vous devez tout d’abord faire un trait de découpe au préalable sur le carreau avec un feutre qui peut être lavé à l’eau.

Évitez d’utiliser la carrelette lorsqu’il est question de coupes trop étroites, c’est-à-dire, inférieures à 3cm. Et quand la coupe à réaliser n’est pas droite, l’utilisation d’une scie de carreleur est une option adéquate car la forme ronde de la lame de section favorisera la découpe du carreau, peu importe le sens.

L’application du produit de jointoiement

Le produit de jointoiement peut être appliqué à compter de 24 heures après que le dernier carreau ait été posé.

Les conditions de réussite de la pose

On peut dire qu’un carrelage mural a été bien posé lorsqu’on est en présence d’une surface parfaitement plate et des carreaux qui ne présentent aucun signe de dépassement. Il est donc primordial de veiller à ce que l’épaisseur de la colle soit en parfaite constance, et à la régularité des joints.

Afin de donner une bonne tenue au carrelage, la solidité de votre mur est une condition incontournable. Il faut également que ce dernier soit sain, propre, sec et surtout plat.

Les atouts de la faïence

La facilité de nettoyage de la faïence est sans égale. Elle est imputrescible quand la pose est réussie. Toutefois, les personnes qui optent pour cette solution sont avant tout attirées par la résistance du produit. La plupart du temps,  elle est utilisée pour les cuisines ainsi que les salles de bains car il garantit la durabilité de l’hygiène et la facilité d’entretien.

La faïence donne une impression que l’espace s’agrandit de par son aspect brillant. On peut donc dire que cela apporte plus de confort. Avec une large variété de couleurs,  elle peut être utilisée pour tout type d’environnement et peut satisfaire tous les goûts.

C’est aussi un excellent isolant sonore et c’est la raison pour laquelle elle est très prisée pour les pièces d’eau : la résonance y sera remarquablement limitée.

En général, on considère que ce produit sert essentiellement à revêtir les murs à cause de sa sensibilité aux différents chocs.

La faïence s’avère être un bon choix pour une pièce, ne serait-ce que pour son entretien facile. Avec sa résistance à l’eau et l’humidité, ainsi que son esthétique, elle est idéale pour toute surface.

La pose de la faïence devrait être à la portée de tout le monde. Il suffit juste de bien choisir le produit en tenant compte de l’endroit où il sera posé et suivre à la lettre toutes les modalités de pose. Cela vous permettra d’effectuer vous-même vos travaux et d’avoir des résultats dignes d’un professionnel.

Nos 3 derniers articles:

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s