Construire un local technique pour sa piscine

Construire un local technique pour sa piscine

Certes, avoir une piscine est une aubaine, notamment quand arrivent les beaux jours. C’est non seulement un atout charme pour votre espace extérieur, mais il vous permet aussi de profiter à bon escient de l’été. Autant de raisons qui poussent certains à investir plus de 10 000 euros dans un accessoire de ce genre, tout dépend le type de piscine.

Mais attention, un détail échappe souvent aux propriétaires de piscine encastrée. Outre le devis de la mise en place de la piscine en elle-même, vous devez aussi construire un local technique pour votre piscine.

Il en va du bon fonctionnement de votre bassin, mais aussi de l’esthétisme de votre espace extérieur. En effet, un local technique permet de ne pas exposer à la vue de tous les différents éléments du bassin.

Il accueille le filtre et la pompe, le surpresseur, l’électrolyse au sel pour l’entretien de l’eau, le régulateur de PH, le ventilateur et bien évidemment le tableau électrique.

Focus donc sur les bons à savoir pour la création d’un tel local.

Focus sur l’emplacement

La première chose à faire est de trouver un bon emplacement pour votre local technique. Si sur papier, on vous laisse l’embarras du choix en la matière, dans les faits, les alternatives sont pour le moins limitées.

En effet, si vous choisissez un emplacement assez loin de la piscine, cela impactera sur l’étanchéité de la tuyauterie de votre piscine. Dit plus simplement, plus le local technique sera loin, plus vous aurez besoin de tuyau de raccordement.

Les risques de fuites sont accrus, sans compter que la réalisation des travaux sera plus complexe. 5 à 10 m : c’est la distance moyenne que l’on préconise entre un local technique et une piscine. Ce sera suffisant aussi pour vous protéger du bruit que peuvent faire les filtres.

Dans la mesure du possible donc, on conseille toujours aux particuliers de trouver un coin à proximité de la piscine. Il suffira d’un espace de 2,4*1,2 m. D’ailleurs, vu la taille de la construction, vous n’aurez pas besoin d’un permis de construire pour ce type de travaux.

Commençons par les fondations

Pour la construction d’un local technique pour piscine, vous devez bien évidemment creuser des fondations. Si vous avez d’ores et déjà un terrain plat, vous pouvez directement commencer par creuser en fonction des limites que vous avez placées avec les cordons et les piquets. Le cas échéant, faites intervenir une machine pour le terrassement de votre terrain.

En tous cas, les fondations d’un local technique n’obéissent pas aux mêmes règles que celles d’un mur en parpaings ou d’une maison entière. Comme il s’agit d’un petit local, il ne faudra pas creuser profondément. Quelques centimètres suffiront.

Focus sur les branchements hydrauliques

Une fois que vous avez trouvé l’emplacement idéal pour votre local technique, il faudra réaliser les branchements hydrauliques. C’est notamment le plus gros du travail. Blower, Skimmers, refoulements, prises balais, bonde de fonds et bien d’autres encore : utilisez des tuyaux en PVC pour leur mise en place.  Les diamètres de ces tuyaux devront être optimaux pour permettre un bon entretien de la piscine. Il faudra entre autres des accessoires de taille moyenne.

Préconisez une sortie vers la dalle de béton que vous allez couler prochainement. Pour assurer la longévité des tuyaux, couvrez-les avec des sachets ou du masking tape.

Puis procédez au raccordement des tuyaux avec la piscine. Pour ce faire, vous devez creuser afin d’enfouir les tuyaux dans le sol. Ce qui vous garantira un rendu plus esthétique autour de votre bassin.

Place au dallage en béton

Ce n’est qu’une fois les branchements hydrauliques en place que vous allez procéder au dallage de béton. Cette étape est la garantie de l’esthétisme de votre local technique. Mais elle n’en est pas pour autant obligatoire.

Cependant, si vous avez envie de vous lancer dans cette démarche, sachez que vous aurez besoin de béton, d’une truelle et d’un coffrage en métal. Le dernier servira à surélever un peu le sol. Sans compter que le ferraillage aide dans l’aplanissement du sol.

Pendant le coulage du béton, veillez à ne pas recouvrir les sorties de tuyaux que vous avez placés précédemment. Ces derniers vous serviront pour le branchement des équipements de votre local technique.

Puis, patientez quelques jours pour que le dallage en question sèche.

Les murs du local technique

Selon votre budget et vos envies, vous avez plusieurs alternatives possibles pour ce qui est du mur du local technique de votre piscine. Certains optent pour une cabane en bois. Mais dans la majorité des cas, ce genre de bâtis est fait de parpaings.

Les démarches pour sa création ressemblent à s’y méprendre à celle du montage d’une clôture en parpaings. À ceci près qu’ici, on parle d’une petite construction, donc vous aurez à faire face à moins de complications. Ce n’est d’ailleurs pas la peine de créer des fondations en parpaings pleins de plusieurs mètres de hauteur et d’épaisseur. Une seule rangée suffira amplement.

Vous pouvez commencer les fondations en question autour du dallage de béton que vous avez fait précédemment.

Attention simplement à ne pas toucher aux tuyaux de raccordement quand vous creusez. Procédez ensuite d’une rangée à une autre, jusqu’à avoir la hauteur optimale en fonction des équipements dont vous disposez.

Fixer les équipements

Comme susmentionné, un local technique ne sert pas uniquement de décoration. Il accueille les différents équipements qui aident à la bonne tenue du bassin et de son eau.

Commencez par brancher le filtre principal. Ensuite, placez le surpresseur sur la prise balai. Branchez ensuite chaque élément du filtre comme c’est indiqué dans les notices du produit. Si besoin est, à cette étape, vous pouvez demander l’aide d’un pisciniste. Cela vous fera économiser du temps et vous évitera quelques erreurs.

Une fois les équipements en place, pensez à les tester. C’est le bon moment notamment pour remettre en marche les systèmes de distribution d’eau de la maison.

Finir la construction du local technique

Ce n’est qu’une fois les équipements en place et testés que vous pouvez finir la construction de votre local technique. C’est justement le moment pour couvrir le bâtiment à l’aide de panneaux de tuiles. Optez pour une position légèrement inclinée afin de faciliter l’écoulement des eaux de pluie. D’ailleurs, ce style est aussi plus esthétique.

Pour la couverture de votre local technique, vous avez besoin de charpente en bois. Ce n’est pas la peine de chercher bien loin. Il suffit de quelques bois carrés bien placés. Fixez-les sur les murs à l’aide de clous. Vous pouvez aussi isoler le local avec des mousses avant de fixer définitivement la toiture.

Pensez à créer un emplacement pour faciliter l’accès aux équipements de votre piscine pour leur réparation ou leur entretien. Dans un local technique, généralement, le « trou d’homme », comme se plaisent à le dire certains professionnels, se place sur la toiture.

S’il vous reste du budget, vous pouvez vous lancer dans quelques travaux de finition. Ce peut être de la peinture, ou du ciment. Vous pouvez aussi embellir votre cours en plantant quelques fleurs autour du local.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s